Des chutes de neige records

Radio-Canada avec Associated Press
Pasacal Robidas, Camille Simard et Marie-Michelle Lauzon font le point.

L'est du pays a été enseveli sous la neige, jeudi. Le Québec, l'Ontario et les provinces de l'Atlantique doivent composer avec des précipitations qui dépassent ou frôlent le record.

À Montréal, 45 cm de neige sont tombés, un record pour une seule journée. Longueuil a reçu 50 centimètres de neige. En Estrie, 50 centimètres de neige sont tombés par endroits.

Avant de déferler sur le sud du Québec, la tempête avait laissé 19 centimètres de neige dans la grande région d'Ottawa et dans l'Est ontarien, un record pour un 27 décembre.

La tempête secoue maintenant l'est du Québec et les provinces de l'Atlantique, où la poudrerie sévit et des rafales atteignant jusqu'à 80 km/h sont appréhendées. Au Nouveau-Brunswick, jusqu'à 40 centimètres de neige sont attendus par endroits.

« C'est une tempête historique dans le sens où on n'a jamais eu autant de neige dans une journée à l'aéroport de Dorval. En 1971, il y avait eu beaucoup de neige, mais c'était sur plus d'une journée [...] C'est une journée qui va rester dans les annales » — René Héroux, d'Environnement Canada

Des conditions routières pénibles

Dans les régions touchées par les abondantes précipitations, la totalité des routes sont couvertes de neige ou pire encore, de glace. Dans certains cas, la visibilité est réduite, voire nulle. D'importants bouchons de circulation ont été signalés tant à Montréal qu'ailleurs dans la province. Des centaines de sorties de route et d'accidents ont eu lieu. On ne rapporte heureusement que quelques dizaines de blessés mineurs.

Transport Québec recommande aux gens de reporter leurs déplacements et de demeurer à la maison. Ceux qui ne peuvent éviter de prendre la route doivent redoubler de prudence et faciliter le travail des équipes de déneigement.

Opération déblaiement

À Montréal, un millier d'employés s'activent à déblayer les 10 000 km de chaussée et de trottoirs. Pour l'instant, les opérations consistent à épandre des abrasifs et à dégager la neige provisoirement.

L'opération chargement de la neige, à proprement parler, ne débutera que vendredi matin, à 7 heures, selon Jacques Alain Lavallée, porte-parole de la Ville de Montréal. « En général, ça prend quatre jours, mais, cette fois, ce pourrait être un peu plus long », a-t-il prévenu.

Le déneigement est parfois ralenti par les voitures abandonnées en pleine rue.

Des déplacements risqués, même en ville

  • À Laval, les services d'autobus ont repris progressivement sur toutes les lignes sur les grandes artères après avoir été interrompus en après-midi.
  • À Montréal, des retards de 20 à 60 minutes sont toujours à prévoir dans les services d'autobus. Le métro fonctionne normalement.
  • Les piétons éprouvent aussi des difficultés, car les trottoirs sont enneigés.
  • Le service de raccompagnement Nez rouge n'offrira aucun service pour le restant de la journée dans la région de Montréal, en Estrie et à Québec, notamment.

Les voyageurs qui s'apprêtent à prendre l'avion doivent impérativement vérifier si leur vol est annulé ou retardé.

  • À l'aéroport de Montréal, 200 des 500 vols ont été annulés.
  • À l'aéroport de Québec, il y a eu 30 vols annulés jusqu'à présent.
  • À l'aéroport Pearson de Toronto, il y a eu plus de 70 vols d'annulés.

Le transport par autocars est touché. Les départs des compagnies Greyhound et Adirondack Trailways de Montréal, vers les États-Unis, ont tous été annulés en matinée.

De son côté, Via Rail rapporte des retards d'environ une heure, mais réussit sans peine à relier les grands axes que sont Montréal, Québec et Ottawa.
Plus d'informations : routes, aéroports,...

De son côté, Urgences-santé recommande aux citoyens de n'appeler qu'en cas d'urgences vitales. Pour faire face aux appels au 911, une quarantaine par heure, Urgences-santé réduit les transferts entre les hôpitaux. Le chef des opérations Stéphane Smith précise que si les conditions météorologiques venaient à empirer, Urgences-santé augmenterait ses effectifs.

Pendant les tempêtes hivernales, Urgences-santé est habituellement sollicité pour des piétons happés par des voitures ou des collisions entre véhicules.