L'artiste de rue Banksy fait connaissance avec le maire et la police de New York

Radio-Canada avec Agence France-Presse
Le graffiteur Banksy Le graffiteur Banksy  Photo :  Paranoid Pictures

L'artiste de rue britannique Banksy a affirmé mercredi que la police new-yorkaise l'avait empêché de peindre son oeuvre du jour, contrecarrant ainsi son projet de créer quotidiennement dans les rues de New York, pendant un mois.

« La performance d'aujourd'hui a été annulée à cause de la police », affirme-t-il sur son site Internet, où il publie quotidiennement une photo de l'oeuvre qu'il a réalisée au cours de la journée, et ce depuis le début du mois d'octobre.

Qui est Banksy?
Originaire de la ville de Bristol, il est l'un des artistes urbains les plus reconnus à l'heure actuelle. En plus d'avoir peint sur les murs de plusieurs grandes villes du monde, Banksy, paradoxalement, a vu ses oeuvres exposées au Musée d'art moderne à New York et au Tate Britain à Londres.

Banksy n'a pas donné plus de détails et la police de New York n'était pas en mesure de commenter cette affaire immédiatement.

Le maire Bloomberg contrarié

Le maire de New York, Michael Bloomberg Le maire de New York, Michael Bloomberg  Photo :  Patrick Semansky

Ses oeuvres new-yorkaises attirent de nombreux amateurs et elles ont mis en colère les propriétaires des immeubles où l'artiste a sévi. Cette performance new-yorkaise, intitulée Better out than in (mieux dehors que dedans), ne plaît pas non plus à la police ni au maire Michael Bloomberg.

« Les graffitis dégradent les propriétés. C'est un signe de décadence et de perte de contrôle. Il y a des endroits pour l'art et d'autres qui ne le sont pas », a déclaré le premier élu de la ville cette semaine.

Plusieurs des oeuvres de Banksy ont déjà été abîmées, certaines même effacées. Certaines ont été placées sous surveillance, d'autres ont été protégées par des plexiglas.

Ailleurs sur le web Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes.

info en continu