Les bibliothèques de plage : un concept tendance

La bibliothèque mobile de la plage de Metzitzim, à Tel-Aviv, en Israël La bibliothèque mobile de la plage de Metzitzim, à Tel-Aviv, en Israël  Photo :  AFP/JACK GUEZ

Depuis quelques années, on voit se multiplier sur les plages des bibliothèques éphémères, destinées aux vacanciers. De la simple tente abritant quelques ouvrages à l'installation plus élaborée, le concept reste le même : offrir une bibliothèque de proximité, sur les lieux mêmes des vacances, pour toucher de nouveaux lecteurs et développer le goût de lire.

Plus besoin d'aller à la bibliothèque avant de se rendre à la plage, ce sont les livres qui se déplacent. Le système de prêt est généralement informel, fondé sur la confiance et la gratuité.

Depuis 2006, le département de Seine-Maritime, en France, installe ses bibliothèques estivales sur 12 plages. Au total, 12 cabanes, 12 000 livres, 400 transats, 36 parasols, et 36 animateurs du livre sont mis à la disposition du public. En 2012, plus de 70 000 lecteurs en ont bénéficié.

Le département, pionnier en la matière, a fait des émules ailleurs au pays. On trouve désormais des bibliothèques de plage en Aquitaine et en Bretagne. À Marseille, c'est l'association Emmaüs, organisme de lutte contre la misère fondé par l'abbé Pierre, qui propose depuis maintenant cinq ans des bibliothèques éphémères en libre-service sur la plage.

À Tel-Aviv, en Israël, une bibliothèque mobile (simple chariot à deux roues installé près de la plage de Metzitzim), propose gratuitement des titres aux touristes.

En Bulgarie, sur les rives de la mer noire, la station balnéaire d'Albena, considérée comme la plus grande du pays avec ses 200 000 visiteurs par année, accueille également une bibliothèque de plage.

Plus de 3000 ouvrages y sont offerts dans 10 langues, dont le français. Fait intéressant, les vacanciers peuvent aussi déposer leurs propres livres sur les étagères pour que d'autres en profitent.