Un film librement inspiré de la vie de Geneviève Jeanson en tournage à Montréal

film-genevieve-jeanson-velo Scène tirée du film Le temps des roses  Photo :  Forum Films

Les caméras du film Le temps des roses roulent déjà depuis la mi-avril. 

L'équipe du réalisateur Alexis Durand-Brault a commencé son travail en Belgique pour tourner des scènes de courses de vélo.

Le voyage en Europe a porté ses fruits : les actrices ont pu être filmées lors du véritable départ de la course de la Flèche wallonne en mai dernier. Les promoteurs de la course ont donné un accès privilégié à l'équipe du réalisateur. 

« Même si le film aborde le thème du dopage, les organisateurs de la Flèche wallonne nous ont donné un accès. Nos actrices étaient sur la ligne de départ, aux côtés de la championne Marianne Vos », raconte Alexis Durand-Brault.

Le succès avant tout

Le film raconte l'histoire d'une athlète au sommet de sa carrière et qui voit sa vie basculer lorsqu'on découvre qu'elle se dope depuis l'âge de 14 ans. Le long-métrage veut aborder le thème du succès, une quête qui parfois pousse certains athlètes à choisir le chemin du dopage.

Le réalisateur a rencontré Geneviève Jeanson avant de commencer le film. Alexis Durand-Brault explique toutefois que le scénario n'est pas biographique et s'inspire très librement de la vie de l'athlète québécoise qui a avoué s'être dopée.

« On s'est tous projetés dans les victoires de Geneviève Jeanson. Et puis, nous étions fâchés lorsque nous avons découvert qu'elle nous avait menti. Je crois qu'il faut aller voir plus loin que ça. » — Alexis Durand-Brault, réalisateur
Le réalisateur et l'actrice principale du film « Le temps des roses » parlent de leur expérience.

Un an d'entraînement

C'est l'actrice Laurence Leboeuf qui a été choisie pour interpréter une cycliste au sommet de sa forme. Pour être crédible, la jeune femme a dû s'entraîner pendant presque toute une année. Depuis janvier, les entraînements se sont intensifiés, passant à 4 jours par semaine.

Laurence Leboeuf estime que cette difficile préparation l'a amenée à développer un personnage qui n'est ni noir, ni blanc, même si elle utilise des substances illégales pour améliorer ses performances.

« C'est vraiment un personnage très nuancé, avec ses failles et ses démons, mais il y a aussi de la lumière. Nous avons essayé de travailler autour de ça ».

Le tournage du film au budget de 5 millions de dollars doit se boucler d'ici quelques semaines. Une sortie est prévue en 2014.

film-genevieve-jeanson-course Scène de course tirée du film Le temps des roses  Photo :  Forum Films