Le 16e gala des prix Opus récompense 27 lauréats

Yannick Nézet-Séguin

Le gala des prix Opus, qui souligne l'excellence de la musique de concert au Québec dans différents répertoires, a récompensé 27 lauréats dimanche à Montréal.

Le prix hommage a été remis par le Conseil québécois de la musique à François Morel, pianiste, compositeur, chef d'orchestre et pédagogue, considéré comme l'un des plus grands créateurs de musique contemporaine au Québec. Ses oeuvres ont notamment été jouées en Russie, au Japon, en Chine et aux États-Unis.

Simon Bertrand a été sacré compositeur de l'année. Le prix Opus de la découverte de l'année a été remis au violoncelliste Stéphane Tétreault.

L'opéra The tempest, mise en scène par Robert Lepage, a été nommé concert de l'année pour la ville de Québec. À Montréal, c'est Louise Bessette : 30 ans de carrière, de la Société de musique contemporaine du Québec, qui a été récompensé.

En musique jazz, Autour de Bill Evans, un album hommage au grand pianiste américain, a été nommé disque de l'année. Lieux imaginés, du trio Cordâme, a reçu la même distinction dans la catégorie musique du monde.

Le prix Opus du disque de l'année en musique romantique, postromantique et impressionniste a été remis à l'Orchestre métropolitain, sous la direction de Yannick Nézet-Séguin, pour Bruckner 4.

L'animation des 16es prix Opus a été assurée par Mario Paquet, d'Espace musique. Au cours de la soirée, qui se tenait à la salle Bourgie du Musée des beaux-arts de Montréal, plus de 26 000 $ en bourses ont été remis aux lauréats.

Grégoire Legendre, de l'Opéra de Québec et du Festival d'Opéra de Québec, a reçu trois prix, dont celui du directeur artistique de l'année.

Sur les ondes d'Espace musique, Françoise Davoine et Mario Paquet consacrent une partie de leur émission respective aux Prix Opus.

Ailleurs sur le web Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes.

info en continu