Le prix Femina attribué à Peste et choléra de Patrick Deville

L'écrivain français Patrick Deville s'est vu remettre le prix Femina 2012 lundi à Paris. L'écrivain français Patrick Deville s'est vu remettre le prix Femina 2012 lundi à Paris.  Photo :  PC/Thibault Camus

Le prix Femina a été attribué à Paris lundi à Peste et choléra, une oeuvre de Patrick Deville. Julie Otsuka a quant à elle été récompensée par le prix Femina étranger pour Certaines n'avaient jamais vu la mer, aux Éditions Phébus.

Le Femina essai a été attribué à Ethno-roman, de Tobie Nathan, chez Grasset.

Dans Peste et choléra, Deville raconte la grande aventure du médecin et explorateur suisse Alexandre Yersin, qui, à la fin du 19e siècle, a découvert à Hong Kong le bacille de la peste.

Le roman, déjà récompensé du prix Fnac 2012, partait grand favori à la course au Femina. Il est également en lice au prix Goncourt.

Julie Otzuka revient, dans Certaines n'avaient jamais vu la mer, sur l'exil au début du siècle dernier des milliers de jeunes Japonaises parties épouser leurs compatriotes déjà installés en Californie.

Le prix Femina, dont le jury est exclusivement féminin, lance la semaine des prix littéraires en France. Le Goncourt, sans doute le plus prestigieux, sera remis mercredi.