Marc Labrèche et Anne Dorval dans une émission à Télé-Québec

Marc Labrèche  Photo :  John Londono

Marc Labrèche n'aura pas été absent du petit écran trop longtemps. Dès l'automne, il retrouvera sa complice Anne Dorval dans une nouvelle émission à sketchs de Télé-Québec intitulée Les bobos.

Les bobos, pour « bourgeois bohèmes », présentera le quotidien de couples branchés et à l'aise financièrement qui affichent des idéaux de gauche, mais un mode de vie « yuppie ».

« (Ce sont) ces gens qu'on qualifie un peu de "la clique du plateau" ou "la gauche caviar" », a précisé le scénariste Marc Brunet, collaborateur de longue date de Marc Labrèche, au cours d'une conférence téléphonique.

Chaque semaine, le public observera deux « bobos » interprétés par Labrèche et Dorval, ainsi que leur entourage, alors qu'ils affronteront des situations du quotidien de façon souvent absurde ou maladroite.

Labrèche, qui admet qu'il y a du « bobo » en lui et dans tout son entourage, souhaite, avec l'émission, se moquer d'un groupe dont on ne rit pas souvent.

« On rit des politiciens, on rit évidemment de bien des cas de société ou de mouvements de société, mais des groupes d'individus ou une classe d'individus particulière comme celle-là, qui fait partie de notre cercle d'amis, qui fait un peu partie de nous-mêmes, on n'en parle pas beaucoup ou enfin on ne s'en moque pas tant que ça. Finalement on avait envie de se moquer de nous-mêmes et des gens qu'on connaît », a-t-il expliqué.

Les deux comédiens ne joueront pas leur propre rôle, mais bien des personnages, a souligné Labrèche. « Mais c'est sûr qu'Anne étant ce qu'elle est et moi étant ce que je suis, on va puiser à même notre propre tendance et nos propres bonnes habitudes vraiment "in" et "fashion" pour servir le propos », a-t-il ajouté en riant.

Les 26 épisodes de l'émission seront écrits par Marc Brunet, « avec l'aide de Raphaëlle Germain pour du "brainstorm" », précise l'auteur. Les acteurs qui interpréteront les autres personnages de la série n'ont pas encore été choisis.

C'est la nouvelle directrice générale des programmes et des médias numériques de Télé-Québec, Dominique Chaloult, qui s'est empressée d'aller recruter Marc Labrèche dès son arrivée en poste, en janvier dernier. Elle avait déjà contribué au développement de nombreuses séries avec le comédien (Le coeur a ses raisons, La fin du monde est à 7 heures et 3600 secondes d'extase).

« Je suis rentrée le lundi matin 9 janvier, et à 10 h 15 j'ai appelé Marc en leur disant : "Écoutez, je vous veux à l'antenne de Télé-Québec à l'automne" », a-t-elle raconté. « J'ai été assez folle que je leur ai dit: "Je vous donne une case, trouvez-moi quelque chose à mettre dedans". »

Info en continu Afficher le fil complet