Un précieux Stradivarius pour le violoncelliste Stéphane Tétreault

Le jeune violoncelliste Stéphane Tétreault Le jeune violoncelliste Stéphane Tétreault

Le jeune violoncelliste québécois Stéphane Tétreault aura la chance de jouer sur un violoncelle Stradivarius d'une grande valeur, autant monétaire qu'historique.

Le vénérable instrument, fabriqué par le luthier Antonio Stradivarius il y a 305 ans, s'est retrouvé entre les mains du violoncelliste de 18 ans à la suite du décès du violoncelliste Bernard Greenhouse, membre du Beaux-Arts Trio, qui a été propriétaire de l'instrument pendant 54 ans. Il est décédé le 13 mai dernier à l'âge de 95 ans.

Le violoncelle qui porte le nom de « Paganini, Comtesse de Stainlein », a été acheté après la mort de M. Greenhouse à la maison américaine Reuning & Son Violins par une mécène de Montréal pour la somme de 6 millions de dollars.

Contre toute attente, c'est au jeune virtuose Stéphane Tétreault, nommé Révélation Radio-Canada 2011-2012, qu'on a décidé de confier le précieux instrument. Il n'existe en effet aujourd'hui dans le monde qu'une soixantaine de violoncelles fabriqués par le grand maître italien.

« Je suis ravi d'avoir le privilège de jouer sur cet incroyable violoncelle Stradivarius et je suis profondément ému et reconnaissant d'avoir été choisi pour jouer sur cet instrument chéri par Bernard Greenhouse pendant tant d'années et pour qui j'ai toujours eu un profond respect et une grande admiration », a déclaré Stéphane Tétreault dans un communiqué.

Le jeune musicien, qui étudie à l'Université de Montréal sous la direction du maestro Yuli Turovsky, donnera un récital le samedi 4 février, à 14 h 30, au Théâtre Outremont. Le concert sera enregistré par Espace musique qui le rendra disponible sur Internet dès le 2 mars sur www.radio-canada.ca/revelations.