Voici les « goncourables »

Radio-Canada avec Agence France-Presse et La Presse Canadienne
Les membres de l'Académie Goncourt Les membres de l'Académie Goncourt

Un troisième néo-Québécois fait son entrée dans la course aux prix littéraires français. Après Dany Laferrière et Catherine Mavrikakis, Edem Awumey, originaire du Togo, apparaît sur la liste de la première sélection du prix Goncourt, dévoilée mardi à Paris, pour Les pieds sales.

L'Académie Goncourt dévoile sa première sélection des oeuvres en lice pour le prix littéraire le plus prestigieux de la Francophonie. On note la présence d'un néo-Québécois sur cette liste.

L'écrivain de 34 ans vit à Gatineau.

Paru ce mois-ci, Les pieds sales est publié par le Seuil en France et au Québec par les éditions du Boréal.

La couverture du roman d'Edem Awumey La couverture du roman d'Edem Awumey

Soutenu par Tahar Ben Jelloun, Edem Awumey est la seule voix « francophone » de la première sélection du Goncourt. Les autres écrivains en lice sont français.

Ce choix a causé une surprise. La rumeur attendait plutôt Catherine Mavrikakis, dont le roman Le ciel de City Bay a été encensé par la critique.

Les pieds sales raconte une histoire d'exil et d'errance. Askia conduit un taxi à Paris, à la recherche de son père.

C'est le deuxième roman d'Edem Awumey, qui avait décroché le Grand Prix littéraire de l'Afrique noire pour Port-Mélo, paru en 2006.

Rappelons que L'énigme du retour, de Dany Laferrière, est en lice pour le Médicis. Quant au roman de Catherine Mavrikakis, il figure sur la première sélection du prix Wepler.

La première liste du Goncourt, prix qui sera décerné le 2 novembre, comporte 14 titres. La moitié d'entre eux disparaîtront dans la seconde sélection du mois prochain.

Quatre femmes seulement feront concurrence à 10 hommes pour l'obtention du prix littéraire le plus prestigieux de la Francophonie.

  • Edem Awumey: Les pieds sales (Seuil)
  • Sorj Chalandon: La légende de nos pères (Grasset)
  • Daniel Cordier: Alias Caracalla (Gallimard)
  • David Foenkinos: La délicatesse (Gallimard)
  • Éric Fottorino: L'homme qui m'aimait tout bas (Gallimard)
  • Jean-Michel Guenassia: Le club des incorrigibles optimistes (Albin Michel)
  • Yannick Haenel: Jan Karsky (Gallimard)
  • Justine Lévy: Mauvaise fille (Stock)
  • Laurent Mauvignier: Des hommes (Minuit)
  • Serge Mestre: La lumière et l'oubli (Denoël)
  • Marie NDiaye: Trois femmes puissantes (Gallimard)
  • Véronique Ovaldé: Ce que je sais de Vera Candida (L'Olivier)
  • Jean-Philippe Toussaint: La vérité sur Marie (Minuit)
  • Delphine de Vigan: Les heures souterraines (JC Lattès)

Notons que cette liste est nettement dominée par cinq romans publiés aux éditions Gallimard. L'an dernier, le prix a été décerné à Atiq Rahimi pour son roman Syngué Sabour. Pierre de Patience, publié aux éditions POL.

Info en continu Afficher le fil complet