L'orientation sexuelle programmée

La tête d'une mouche  Photo :  N. Franceschini, CNRS

Un insecte au comportement sexuel génétiquement modifié a été créé par des chercheurs suisses.

Des chercheurs suisses créent une mouche drosophile mâle génétiquement modifiée attirée indifféremment par des mâles ou des femelles.

Une équipe de l'Université de Lausanne a créé une mouche drosophile qui est attirée indifféremment par des mâles ou des femelles.

Dans la nature, ces mouches mâles courtisent très rarement leurs congénères masculins. Cependant, selon le Dr Yael Grosjean, l'introduction d'un gène modifié favorise le comportement homosexuel en réduisant le taux de glutamate à l'extérieur des neurones qui déterminent le comportement homosexuel.

Obtenue par la mutation d'un gène en laboratoire, cette raréfaction du glutamate provoque une augmentation des récepteurs de glutamate chez la mouche. Cette dernière perçoit ainsi les phéromones de ses partenaires d'une façon beaucoup plus vive au point de courtiser mâles et femelles sans distinction.

Les chercheurs ont pu observer des mutants masculins rassemblés en ronde amoureuse les uns derrière les autres.

Cet effet peut être obtenu par modification génétique ou pharmacologiquement, estiment les chercheurs.

« Le phénomène est réversible, ce qui suggère que l'homosexualité n'est pas fixée une fois pour toutes. » — Dr Yael Grosjean

Ainsi, selon le Dr Yael Grosjean, l'expérience suggère une nouvelle façon de considérer les mécanismes moléculaires et cellulaires orientant le choix du partenaire sexuel.

« On peut envisager que des mécanismes similaires existent pour d'autres espèces, chez les mammifères, et pourquoi pas chez l'homme. » — Dr Yael Grosjean

L'expérience a été menée en collaboration avec des chercheurs de l'Université de Bourgogne (Centre national de la recherche scientifique de Dijon) et de l'Université de l'Illinois à Chicago. Elle fera l'objet d'un article dans la revue Nature Neuroscience.

En complément

Ailleurs sur le web Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes.

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook