Philippe Couillard, nouveau chef du PLQ

Philippe Couillard à la tête du PLQ

Bruno Maltais Twitter
Radio-Canada
Le compte rendu de Martine Biron

Philippe Couillard est le nouveau chef du Parti libéral du Québec. Il a été élu dès le premier tour de scrutin au congrès du parti, dimanche, obtenant 58,5 % des voix, loin devant ses adversaires, Pierre Moreau et Raymond Bachand, qui ont récolté respectivement 22 % et 19,5 % des votes.

En tout, 2377 délégués ont voté.

« Mes amis, il y a une heure, nous étions devant vous trois candidats. Nous sommes maintenant devant les Québécois le Parti libéral du Québec. Unis comme parti, réunis comme militants, mobilisés comme Québécois », a déclaré le nouveau chef, avant de féliciter ses adversaires.

Philippe Couillard a parlé de la tâche qui l'attend et est revenu sur ses promesses de renouveler les idées libérales. « Nous mettons en marche le renouveau de notre parti, nous serons un parti de débats [...] nous serons un parti décentralisé [...] et nous serons bien sûr un parti irréprochable au plan éthique. À partir de maintenant, nous nous donnons une mission : rassembler les Québécois. »

Il s'est ensuite attaqué au gouvernement de Pauline Marois. « Nous nous mettons au travail et notre objectif est clair : nous allons constituer dans les meilleurs délais une alternative à ce gouvernement qui est en train d'affaiblir et de diviser le Québec. Il ne faut pas se fier au calendrier, ce gouvernement n'a pas 7 mois, ce gouvernement a plus de 40 ans. Ce gouvernement appartient au passé, sa politique est la division, le blocage », a-t-il lancé.

Les deux perdants de la course, Raymond Bachand et Pierre Moreau, se sont montrés solidaires du nouveau chef et ont lancé un appel à l'unité du parti.

« Avec ce qui se passe au Québec, les reculs, les dommages, les incertitudes, il va falloir remettre le Québec sur les rails, alors unissons-nous dans cette cause de rebâtir le Parti libéral du Québec », a indiqué Raymond Bachand.

« Pour moi, la course vient de se terminer il y a quelques minutes. Mais pour vous, le travail commence aujourd'hui, un travail d'unité avec un grand chef », a de son côté commenté Pierre Moreau.

Pour l'ancien premier ministre Jean Charest, présent au moment de l'élection de son successeur, la priorité du nouveau chef ne fait aucun doute : « Il faut absolument que ce soit l'économie. C'est ce qui rend tout le reste possible. »

Par ailleurs, le nouveau chef a indiqué que ce n'était pas une priorité d'être élu député avant les prochaines élections générales. Il a aussi déclaré qu'il déciderait très bientôt si le chef intérimaire Jean-Marc Fournier continuerait de diriger l'aile parlementaire du parti d'ici son arrivée à l'Assemblée nationale.

Philippe Couillard revient donc au PLQ par la grande porte, lui qui avait été ministre de la Santé de 2003 à 2008 avant de quitter ses fonctions.

Sébastien Bovet : Sur les collines, le blogue politique de Radio-Canada

Pour relire notre couverture en direct du congrès : 

En complément