Droits de scolarité au Québec : un débat de société

Crise étudiante: une facture d'au moins 90 millions

Le ministre québécois de l'Enseignement supérieur, Pierre Duchesne, à Québec Le ministre québécois de l'Enseignement supérieur, Pierre Duchesne, à Québec

Le ministre de l'Enseignement supérieur Pierre Duchesne a dressé un sombre bilan de la gestion des libéraux, jeudi, les accusant d'avoir gaspillé 90 millions de dollars avec la crise étudiante.

M. Duchesne a affirmé que ce montant correspond aux frais dépensés par les universités et les cégeps, et pour le déploiement de policiers.

Le député libéral Gerry Sklavounos a accusé le ministre de s'être livré à une attaque partisane dans son allocution d'ouverture lors de l'étude des crédits budgétaires du ministère de l'Enseignement supérieur.

M. Sklavounos a affirmé que le ministre s'est livré à des coupes brutales dans les budgets des universités après son élection.

Avant la commission, M. Sklavounos a soutenu que le ministre devra dire si les compressions qu'il a prévues seront récurrentes.

Les coupes sont de 125 millions de dollars pour 2012-2013.

M. Sklavounos a déclaré que le ministre devra préciser ses intentions concernant les coupes.

Les députés péquistes membres de la commission parlementaire ont multiplié les demandes de rappel au règlement devant les propos de M. Sklavounos.


En complément