Sommet du NPD : l’économie à l’ordre du jour

Radio-Canada avec La Presse Canadienne
Le chef du Nouveau Parti démocratique, Thomas Mulcair, livrant son bilan de la session parlementaire à Ottawa  Photo :  PC/FRED CHARTRAND

Le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Thomas Mulcair, reçoit cet après-midi à Ottawa les leaders néo-démocrates provinciaux, dont les premiers ministres du Manitoba et de la Nouvelle-Écosse, Greg Salinger et Darrell Dexter.

Le Québec, où n'existe pas d'aile provinciale du parti, sera néanmoins représenté par Robert Aubin, président du caucus québécois du NPD fédéral.

Ils discuteront d'économie, d'emploi, d'énergie et de ressources naturelles, mais aussi de relations interprovinciales. Les leaders partageront ensuite un souper de travail à Stornoway, la résidence du chef de l'opposition officielle.

La rencontre vise à préparer les prochaines élections fédérales, qui devraient avoir lieu en 2015. Au dernier scrutin, le NPD n'a fait élire que trois députés dans les Prairies: deux au Manitoba et un en Alberta. Le NPD n'a aucun député fédéral en Saskatchewan, lieu de naissance du parti.

Depuis son arrivée à la tête du parti, en mars 2012, Thomas Mulcair mise sur l'économie pour conquérir l'électorat canadien. En se ralliant à des gouvernements provinciaux néo-démocrates au pouvoir depuis des années, il positionne le NPD fédéral comme un parti capable de prendre des décisions économiques saines.

Le NPD fédéral a récemment lancé l'élaboration d'une stratégie visant à reconquérir l'électorat des Prairies, où il voudrait répliquer le succès qu'il a obtenu au Québec en 2011, lorsque la « vague orange » lui a permis de remporter 58 députés.

Facebook