Justin Trudeau, nouveau chef du PLC

Direction du PLC : l'ex-ministre Cauchon dépose son dossier de candidature

Radio-Canada avec La Presse Canadienne
Martin Cauchon, en février 2004 Martin Cauchon, en février 2004  Photo :  PC/PAUL CHIASSON

L'ancien ministre fédéral Martin Cauchon a finalement annoncé son intention de se jeter dans la mêlée de la course à la direction du Parti libéral du Canada (PLC), alors que les candidats sont déjà nombreux.

M. Cauchon a soumis ses documents d'inscription et les 75 000 $ requis quelques heures seulement avant la date limite établie par le parti, soit minuit, lundi matin.

Le porte-parole du PLC au Québec a confirmé le dépôt du dossier. Il a ajouté que le parti devait maintenant faire la vérification des 300 signatures amassées pour sa candidature.

Si tout est conforme et si son dépôt de candidature est traité par le parti d'ici un jour ou deux, M. Cauchon deviendra ainsi le neuvième candidat aspirant à la direction du PLC, avec l'objectif de le faire sortir du marasme où il est plongé.

L'ancien ministre devrait lancer officiellement sa campagne la semaine prochaine, juste à temps pour le premier débat, prévu dimanche à Vancouver.

Le bureau national du parti fera le point sur les candidatures lundi.

Ancien ministre

M. Cauchon, qui, en tant que ministre de la Justice, a mené les efforts de décriminalisation de la marijuana et de la légalisation du mariage homosexuel, se positionnera sans doute comme porte-étendard du libéralisme progressiste au sein d'une série de candidats qui se sont, pour l'instant, plutôt inscrits à droite.

Il avait déjà fait connaître ses positions, avant Noël, critiquant le meneur Justin Trudeau pour avoir qualifié d'échec le registre des armes d'épaule issu de l'ère Chrétien, et avait pressé les candidats libéraux d'avoir suffisamment de solidité politique pour s'en tenir aux principes libéraux traditionnels.

M. Cauchon a pris sa retraite de la politique en 2004; sa tentative de retour dans l'arène, en 2011, dans son ancienne circonscription montréalaise d'Outremont, a été bloquée par Thomas Mulcair, désormais chef du Nouveau Parti démocratique.

L'ex-ministre sera le troisième candidat originaire du Québec, aux côtés de Justin Trudeau et du député montréalais Marc Garneau.

Les autres candidats sont Karen McCrimmon, Joyce Murray, Deborah Coyne, David Bertschi, Martha Hall Findlay et George Takach.

La course à la direction doit prendre fin le 14 avril, avec l'élection d'un nouveau chef.

En complément

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook