Manifestations autochtones partout au pays

Radio-Canada avec La Presse Canadienne
Le reportage de Daniel Thibeault

Des milliers de manifestants se sont mobilisés un peu partout au pays, vendredi, pendant qu'au Parlement, Stephen Harper rencontrait les chefs des Premières Nations.

À Ottawa, le mouvement Idle No More a tenu un « pow-wow géant » en appui aux chefs. Des milliers de personnes ont répondu à l'appel et se sont rassemblées sur la colline du Parlement.

À Montréal, une manifestation s'est tenue au Palais des congrès où plusieurs centaines de personnes, dont une grande proportion de non autochtones, se sont réunies au centre-ville. Les manifestants ont arboré une plume rouge pour l'occasion, rappelant le carré rouge du mouvement des étudiants québécois.

Une centaine de personnes ont manifesté à Québec, dont des politiciens et des environnementalistes qui se sont réunis sur la colline Parlementaire en appui aux revendications autochtones.

Ailleurs au Québec, plusieurs communautés innues se sont mobilisées, notamment au Lac-Saint-Jean, en Abitibi-Témiscamingue et sur la Côte-Nord. Une trentaine d'Innus du Lac-Saint-Jean ont manifesté devant les bureaux du conseil de bande de Mashteuiatsh. Une manifestation a aussi eu lieu à Rimouski.

Aux quatre coins de l'Atlantique, des rassemblements ont été organisés, notamment à Pointe-à-la-Croix, près de Campbellton, à Edmundston, à Fredericton, à Halifax et à Labrador City. 

À Millbrook, en Nouvelle-Écosse, un barrage a été érigé sur une voie de train qui assure la liaison Montréal-Halifax. La voie a été bloquée par un camion et des planches installées par des manifestants. Le chef de la Première Nation de Millbrook, Bob Gloade, soutient que ce barrage a été sanctionné par le conseil de bande. Il doit rester en place jusqu'à samedi après-midi.

De plus, environ 400 autochtones ont bloqué le pont qui relie Pointe-à-la-Croix au Québec à Campbellton au Nouveau-Brunswick.

D'autres manifestations ont aussi été organisées à Winnipeg, ainsi qu'à Calgary et à Edmonton, en Alberta, malgré la température glaciale. Environ 70 résidents des Premières Nations Sturgeon Lake et Horse Lake ont bloqué la circulation sur l'autoroute 43, dans le nord de l'Alberta, près de Valleyview.

Le mouvement de mobilisation cherche avant tout à dénoncer les politiques fédérales conservatrices, incarnées par deux lois omnibus, les anciens projets de loi C-45 et C-38, qui modifient la Loi sur les Indiens et entraînent des changements majeurs à la protection de l'environnement, selon les Autochtones.

Ali Fontaine tient un billet de cinq dollars modifié