C'est le début du 27e Parlement étudiant du Québec

Radio-Canada avec La Presse Canadienne
Le Parlement étudiant est commencé

Le Parlement étudiant du Québec s'est amorcé mercredi à l'hôtel du Parlement. Ses travaux se poursuivront jusqu'à dimanche prochain.

Le Parlement étudiant est une simulation des travaux de l'Assemblée nationale par des étudiants âgés de 18 à 25 ans. On y retrouve deux ailes parlementaires, soit le caucus des Rouges et le caucus des Bleus. À tour de rôle, chacun des participants joue un rôle au sein du gouvernement et dans l'opposition officielle.

Les jeunes qui se mettront à la place de députés dans l'enceinte de l'Assemblée nationale se rencontrent régulièrement depuis un an pour élaborer six projets de loi, deux budgets et deux projets de livre, en plus d'une vingtaine de déclarations ministérielles et de motions sur divers sujets.

Pour rendre compte des faits et gestes des députés, un groupe de 16 journalistes produisent deux journaux distincts et un site web qui alimentent les débats tout au long de la simulation.

Le Parlement étudiant du Québec permettra à 141 jeunes d'en apprendre davantage sur la vie politique québécoise. Les participants, qui proviennent de toutes les régions du Québec, ont eu droit mercredi à un cours accéléré sur la passion de la politique, donné par nul autre que l'ancien premier ministre du Québec, Bernard Landry.

Lors d'un discours empreint d'émotions, M. Landry a réitéré toute sa confiance en la nouvelle génération pour mener le Québec vers l'avant.

« Quand ce métier permet des réalisations collectives qui améliorent la vie de millions de personnes, quel bonheur! Et là, on a la récompense. Ce n'est pas fréquent, mais c'est possible. Alors si jamais vous choisissez ce métier, il faut que vous sachiez à quoi vous attendre. Le meilleur et le pire, le noble et l'ignoble, et le sublime », a déclaré celui qui a été impliqué dans la première édition de ce Parlement, il y a 27 ans.

Cette année, la présidence d'honneur de ce 27e Parlement a été confiée à Léo Bureau-Blouin, député de Laval-des-Rapides et adjoint parlementaire à la jeunesse.

« Je vais continuer à tenter de rapprocher les jeunes de la politique. C'est pour ça que je suis content de commencer en force, disons, avec ce parlement étudiant », a affirmé Léo Bureau-Blouin.

Celui-ci a par ailleurs rappelé qu'un projet de loi a été déposé par le ministre responsable des Institutions démocratiques et de la Participation citoyenne, Bernard Drainville, et lui-même pour favoriser le vote des jeunes dans les cégeps et les universités.

Le Parlement étudiant du Québec existe depuis 1987.

Facebook