La CAQ demande la démission de Nicolas Girard de l'AMT

Le député Nicolas Girard Nicolas Girard  Photo :  (archives)

La Coalition avenir Québec (CAQ) revient à la charge et demande à Nicolas Girard de quitter ses fonctions de directeur général de l'Agence métropolitaine de Transports (AMT).

Nicolas Girard a été nommé à la tête de l'AMT trois semaines après l'élection du 4 septembre lors de laquelle il a été défait comme député de Gouin.

Il a succédé à Paul Côté, qui assurait l'intérim à la tête de l'agence.

M. Côté vient d'être nommé directeur général adjoint.

La CAQ estime que M. Côté est plus compétent pour occuper les fonctions de Nicolas Girard et qu'il y a dédoublement des fonctions.

Le parti de François Legault accuse le gouvernement de favoritisme après avoir nommé M. Girard, un ancien député péquiste.

Pauline Marois, chef du Parti québécois, a réagi prudemment à ces accusations en rappelant qu'elle n'aime pas « commenter l'organisation interne d'une administration ».

« Est-ce qu'il y aura en contrepartie une meilleure productivité? Ce qui pourrait être possible aussi. Il ne faut pas juger sans avoir vu les résultats. » » — Pauline Marois, chef du Parti québécois

Dès l'annonce de la nomination de M. Girard à l'AMT, la CAQ et les libéraux avaient critiqué cette décision faisant valoir que « M. Girard, avec toutes ses qualités, n'a aucune expérience de gestion ».

La porte-parole de Québec solidaire (QS), Françoise David, qui avait défait le candidat péquiste dans la circonscription de Gouin, a estimé qu'il méritait sa nomination comme PDG de l'AMT.

info en continu

vendredi 19 décembre

Facebook