Accès à l'information : un A pour Radio-Canada, un F pour Postes Canada

Radio-Canada avec La Presse Canadienne
Documents  Photo :  iStockphoto

Radio-Canada s'est reprise en main et a obtenu la meilleure note délivrée par la commissaire à l'information pour le traitement des demandes d'accès, alors que la Société canadienne des postes connaît un nouvel échec.

La commissaire à l'information Suzanne Legault a donné jeudi ses notes aux deux institutions canadiennes. Mme Legault a étudié le rendement de ces deux sociétés pour mesurer leurs progrès. Elle s'est penchée sur leurs cas précisément parce que ces deux sociétés avaient obtenu les pires notes lors de sa dernière évaluation.

Dans son rapport spécial de 2009-2010, la commissaire avait donné un « F » à Radio-Canada et une mention « alerte rouge » à Postes Canada.

Les nouvelles notes de rendements « démontrent, sans l'ombre d'un doute, que le leadership et l'engagement font toute la différence lorsqu'il s'agit de résoudre les problèmes de retards dans le système », affirme Suzanne Legault.

La Loi sur l'accès à l'information permet à tous les citoyens et aux journalistes de demander des renseignements et des documents aux sociétés d'État pour mieux comprendre comment le pays est géré. Les documents demandés peuvent être, par exemple, des courriels, des notes de frais ou des décisions gouvernementales.

Dans son rapport, le commissariat vérifie si les demandes ont été traitées adéquatement, sans refus excessifs, et si les délais ont été respectés.

« L'accès à l'information assure la reddition de comptes par le gouvernement et favorise l'engagement des citoyens canadiens à l'égard de leur gouvernement. » — Extrait du rapport de la commissaire Suzanne Legault

La commissaire expose que le rendement dans la réponse aux demandes d'accès à l'information est fragile, « particulièrement si l'on tient compte des compressions budgétaires et des priorités concurrentes ». Elle croit par ailleurs qu'il faut accorder la « priorité absolue » à l'accès à l'information.

Québecor stupéfait

La société Québecor dénonce l'attribution de la note « A » à Radio-Canada. Dans un communiqué, l'entreprise dit que c'est « avec stupéfaction » qu'elle a pris connaissance du nouveau rapport du commissariat.

Québecor accuse la commissaire d'avoir « récompenser l'amélioration relative de la performance de la société par rapport aux critères vagues et subjectifs dont elle s'est dotée, plutôt que la véritable capacité de CBC/Radio-Canada à livrer promptement et exhaustivement l'information demandée par les Canadiens ».

La chaîne TVA, qui appartient à Québecor, a d'ailleurs diffusé mercredi et jeudi des reportages pour critiquer la performance de Radio-Canada en matière d'accès à l'information.

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook