Mission en Afghanistan : Harper garde toutes les options ouvertes

Radio-Canada avec La Presse Canadienne
Stephen Harper

Le premier ministre Stephen Harper affirme qu'il reviendra au Canada et au Parlement de se prononcer sur une présence militaire canadienne en Afghanistan au-delà de l'échéance prévue de 2014.

Stephen Harper répondait aux partis de l'opposition, qui l'interpellaient sur une demande du gouvernement américain, qui souhaiterait qu'Ottawa maintienne ses forces en Afghanistan après 2014.

« À mesure que nous approchons de cette date, nous examinerons toutes nos options et nous prendrons la décision qui est dans les meilleurs intérêts de ce pays et dans les meilleurs intérêts de nos objectifs de sécurité pour la planète », a signalé M. Harper en Chambre.

Thomas Mulcair, chef de l'opposition, a rappelé que le Parlement avait déjà voté pour mettre fin à la mission canadienne dans ce pays.

Il a affirmé que le premier ministre jouait « avec le feu sur cette question et tente d'ouvrir la porte à une prolongation ».

Stephen Harper, qui ne nie pas l'existence de discussions avec le Pentagone, a dit ne pas être au courant de la demande, dont a fait mention le chef de l'opposition en précisant qu'il allait respecter ses engagements sur la nature de la présence des troupes canadiennes en Afghanistan. Une mission qui consiste à entrainer les militaires afghans.

Pour le chef libéral Bob Rae, le Canada a fait sa part dans ce pays et il est désormais temps pour les forces afghanes de prendre le relai.

Quelque 950 Canadiens en poste à Kaboul, dont le rôle consiste à former les troupes afghanes dans le but de leur permettre de prendre en main la sécurité de leur pays lors de leur départ, avant le départ des militaires canadiens en 2014.

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook