Québec solidaire rectifie le tir

Françoise David

Le parti politique Québec solidaire s'est dissocié dimanche des propos tenus par une de ses membres, Ginette Lewis, qui avait dit appuyer sans réserve le Hezbollah dans le conflit au Liban.

Le parti politique se dissocie des propos tenus par une de ses membres, qui a dit appuyer sans réserve le Hezbollah dans le conflit qui l'oppose à Israël.

Dans un communiqué, les porte-parole du parti, Françoise David et Amir Khadir, ont rappelé que le parti de gauche s'était clairement prononcé en faveur d'une solution pacifique à la crise qui sévit présentement au Proche-Orient. « Toute résolution du conflit israélo-palestinien implique que chacune des deux nations vive en paix dans un pays autonome et sécuritaire. La paix ne se construit ni à coup de bombes, ni à coup de roquettes. Seule une négociation menée de bonne foi, dans le respect de l'égalité des peuples peut conduire à une paix durable », peut-on lire.

Les deux responsables du parti ont précisé que Québec solidaire refusait d'appuyer tout groupe armé. Françoise David a également indiqué que Mme Lewis avait émis une opinion personnelle qui ne reflète pas la position officielle du parti.

Ginette Lewis avait accordé son soutien au Hezbollah lors d'une manifestation contre l'intervention israélienne au Liban ayant eu lieu samedi, à Québec. Mme Lewis avait salué la « résistance farouche » du groupe armé. Elle avait aussi dit que le recours aux tirs de roquettes par le Hezbollah était de la légitime défense.

Le comité de coordination régional de Québec solidaire a été saisi de l'affaire et pourrait imposer des sanctions à Mme Lewis.

En complément