Ottawa visé par un troisième recours collectif en lien avec des données perdues

Un disque dur portatif Un disque dur portatif

Le gouvernement fédéral est visé par un troisième recours collectif en lien avec la perte d'un disque dur portatif contenant des informations personnelles sur près d'un demi-million de Canadiens ayant fait une demande de prêt étudiant.

Les cabinets Sutts, Strosberg LLP, Branch MacMaster LLP et Falconer Charney LLP réclament un dédommagement de 600 millions de dollars au nom de ceux qui ont été touchés par cette bévue.

Deux autres recours collectifs similaires ont été intentés plus tôt cette semaine, après que Ressources humaines et Développement des compétences Canada eut révélé qu'un de ses employés avait perdu la trace d'un disque dur.

Ce disque dur portable contenait des informations sur 583 000 bénéficiaires du Programme canadien de prêts aux étudiants, compilées entre 2000 et 2006. Les étudiants du Québec, du Nunavut et des Territoires du Nord-Ouest ne sont pas touchés.

Les fichiers manquants répertoriaient les noms des étudiants, leur numéro d'assurance sociale, leur date de naissance, leurs coordonnées, le solde des prêts, mais aussi les coordonnées de 250 fonctionnaires du ministère.

Le disque dur ne comprenait pas d'informations bancaires ou médicales.

La Gendarmerie royale du Canada a ouvert une enquête, de même que le Commissariat à la protection de la vie privée.

Ressources humaines Canada a envoyé des lettres à tous ceux qui sont touchés par cette bévue, pour les conseiller sur les meilleurs moyens à adopter afin de protéger leurs informations personnelles.

Un numéro de téléphone sans frais (1 866 885-1866 ou 1 416 572-1113 pour les appels provenant de l'extérieur du Canada) a été mis en service pour permettre à tous ceux qui le désirent de vérifier si leurs données ont été égarées.


Info en continu Afficher le fil complet

Facebook