Autochtones : hier, aujourd’hui, demain

Les Autochtones poursuivent leurs manifestations à travers le Canada

Radio-Canada avec La Presse Canadienne
Les manifestants autochtones à Surrey en Colombie-Britannique Les manifestants autochtones à Surrey en Colombie-Britannique  Photo :  PC/DARRYL DYCK

Des manifestants autochtones du mouvement « Idle No More » bloquent la voie ferrée près de Marysville, non loin de Kingston, en Ontario, entraînant une interruption de la circulation des trains de Via Rail entre Montréal et Toronto ainsi qu'entre Ottawa et Toronto.

Via Rail précise que quatre trains, transportant 1000 passagers, sont immobilisés. Une vingtaine d'autobus ont été mobilisés pour transporter les passagers touchés par le barrage.

Des responsables de Via Rail sont allés discuter avec la poignée de manifestants. L'entreprise ignore jusqu'à quand la voie sera bloquée.

Le CN, qui est propriétaire de la voie ferrée, soutient que ses employés ont aperçu des manifestants manipulant un dispositif faisant fonctionner un passage à niveau. Jim Feeny, porte-parole du CN, rappelle que ce geste est illégal et pourrait mettre la vie de gens en danger.

M. Feeny a ajouté que la compagnie allait mener une enquête et déposera des accusations envers quiconque aura tenté de manipuler le système de signalisation.

Le mouvement Idle No More (Fini la passivité) a continué de prendre de l'ampleur, samedi, bien que Stephen Harper a annoncé vendredi qu'il rencontrerait des dirigeants autochtones, vendredi prochain, comme le réclame la chef d'Attawapiskat, Theresa Spence, qui fait la grève de la faim depuis 26 jours.

En plus de la voie ferrée, des manifestants ont aussi bloqué des ponts, dont plusieurs à la frontière canado-américaine.

En Ontario, des centaines de manifestants autochtones ont manifesté à un point de passage frontalier à Cornwall. Le Pont international de la voie maritime a été fermé pendant environ quatre heures, mais la circulation est maintenant rétablie.

Les manifestants du mouvement Idle No mMore à Cornwall en Ontario

Deux autres ponts transfrontaliers entre l'Ontario et les États-Unis ont été bloqués, à Fort Erie et à Sarnia.

Au Québec, la route 132 a aussi été bloquée par des manifestants dans l'après-midi à hauteur de la réserve Gesgapegiag, dans la péninsule gaspésienne.

Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, des Innus de Mashteuiatsh ont manifesté devant les bureaux du ministre fédéral Denis Lebel, au centre-ville de Roberval, pour lui demander d'intervenir directement auprès de Stephen Harper afin de faire avancer les dossiers autochtones.

Sur la Côte-Nord, deux femmes qui appuient le mouvement poursuivent leur grève de la faim malgré la rencontre prévue avec le premier ministre Harper. Elles ont commencé leur grève au Nouvel An.

En Saskatchewan, environ 170 personnes ont ralenti la circulation automobile sur la Transcanadienne près de Pilot Butte, à l'est de Regina. La GRC avait déjà fermé le secteur pour des raisons de sécurité.

En Colombie-Britannique, des manifestants se sont rendus à l'important poste frontalier Peace Arch, au sud de Surrey.

Une manifestation était prévue sur l'île Victoria à Ottawa, où se situe le campement de la chef d'Attawapiskat, derrière le parlement canadien.

Des manifestations spontanées sont à prévoir tout au long du week-end.

Un mouvement en marche

Depuis quelques jours, le mouvement de protestation autochtone Idle No More a commencé à recevoir de l'attention et des appuis au-delà des frontières du Canada. Des manifestations autochtones ont eu lieu aussi loin qu'au Texas, à Hawaï, en Grande-Bretagne et en Nouvelle-Zélande.

Idle No More s'oppose tout d'abord à la Loi de 2012 sur l'emploi et la croissance (ex-projet de loi C-45), qui redéfinit la protection des eaux navigables et qui modifie la façon de déterminer l'utilisation des terres des réserves. Ses militants cherchent aussi à attirer l'attention sur toute une série de problèmes autochtones, comme la violence contre les femmes dans les réserves et la pauvreté.

Pour plus d'informations

Consultez notre dossier Autochtones : hier, aujourd'hui, demain

En complément