Les maires des grandes villes veulent plus d'argent pour les infrastructures

Un chantier routier de la région montréalaise. Un chantier routier de la région montréalaise.

Les maires des grandes villes canadiennes demandent à Ottawa d'augmenter de 2,5 milliards de dollars par année les programmes d'infrastructures locales et promettent d'allonger les sommes équivalentes pour remettre à niveau ces infrastructures.

Ottawa consacre présentement 3,25 milliards annuellement aux infrastructures locales et le caucus des maires des grandes villes voudrait voir cette somme portée à 5,75 milliards annuellement.

Plusieurs des programmes fédéraux doivent prendre fin en 2014 et le caucus estime que le budget 2013 serait l'occasion voulue pour fournir cet effort.

Les maires se disent conscients des « défis budgétaires » auxquels est confronté le gouvernement fédéral, mais font valoir que bon nombre d'infrastructures « tombent en ruine » et entraînent de la congestion routière et des risques pour la santé publique. Ils rappellent que l'absence d'intervention ne fait que générer des coûts encore plus importants à long terme.

En contrepartie, des infrastructures rafraîchies attirent, selon eux, de nouveaux investissements en plus de contribuer à la relance économique du pays.

Les maires de 15 des 22 villes membres du caucus étaient réunis, jeudi à Ottawa, sous la présidence de Gregor Robinson, maire de Vancouver.

Les villes de Montréal et de Laval n'étaient pas représentées en raison du contexte politique municipal actuel.

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook