L'hiver le plus chaud de l'histoire du pays

Radio-Canada avec Agence France-Presse
Lac Wawa Vue du lac Wawa, en Ontario  Photo :  Radio-Canada/Robert McMillan

Environnement Canada, qui compile des informations météorologiques depuis 1948, indique que l'hiver 2009-2010 aura été le plus doux et le plus sec jamais enregistré.

Le Canada vient de connaître l'hiver le plus doux et le plus sec jamais enregistré. C'est du moins ce qu'a indiqué vendredi Environnement Canada, qui compile des informations météorologiques depuis 1948.

« C'est un hiver exceptionnel. La température moyenne a atteint une valeur record, en montant de 4 degrés Celsius au-dessus de la normale. » — André Cantin, météorologue à Environnement Canada

Cet hiver aura également été le plus sec jamais enregistré au Canada : les précipitations ont chuté de plus de 20 %.

Le temps chaud a compliqué le déroulement des Jeux olympiques de Vancouver. Mais ce sont surtout les régions de l'Arctique canadien et du Nord-du-Québec qui ont le plus ressenti ce réchauffement, avec plus de 6 degrés Celsius au-dessus de la normale.

Pour expliquer ce temps doux, le météorologue Cantin évoque le phénomène El Nino, une élévation saisonnière de la température des eaux dans l'océan Pacifique. El Nino a été d'une intensité modérée à forte cette année, selon les observations d'Environnement Canada. « Son influence a été ressentie partout dans le pays. Jusqu'au Québec, ce qui n'est pas toujours le cas », a poursuivi le météorologue.

M. Cantin ajoute que les changements climatiques ont probablement aussi eu une certaine influence. Les scientifiques s'interrogent d'ailleurs sur l'effet que les changements climatiques peuvent avoir sur l'accroissement de la force et de la fréquence d'El Nino.

L'ancien record datait de l'hiver 2005-2006, pour lequel une température nationale moyenne de 3,9 °C au-dessus de la normale avait été enregistrée.