Des fréquentations surprenantes

Le reportage d'Alain Gravel

Exclusif - Selon ce qu'a appris Radio-Canada, le président de la FTQ, Michel Arsenault, et l'ex-président de la FTQ-Construction, Jean Lavallée, ont des liens étonnants avec un des plus gros entrepreneurs en construction du Québec, Tony Accurso. Tous trois ont passé une semaine sur le luxueux bateau de l'entrepreneur aux Bahamas, au début décembre.

Les entreprises de M. Accurso bénéficient grandement du Fonds de solidarité de la FTQ. Une de ses entreprises a d'ailleurs construit la tour de la centrale syndicale et du Fonds de solidarité de la FTQ-Construction sur le boulevard Crémazie, à Montréal. Selon le relevé des investissements du Fonds, les différentes entreprises de M. Accurso auraient obtenu près de 250 millions de dollars depuis 20 ans.

Le bras immobilier du Fonds de solidarité, la SOLIM, a aussi permis d'acheter Place Québec, à Québec, et les Galeries Laval, sur le boulevard Le Corbusier, où est situé son restaurant, l'Onyx. Plusieurs fêtes de la FTQ-Construction ont d'ailleurs eu lieu à cet endroit.

Tony Accurso était un ami de Louis Laberge, le fondateur du Fonds de solidarité. Il lui a présenté Jean Lavallée, qui a dirigé pendant 27 ans la FTQ-Construction, jusqu'en novembre dernier. L'entrepreneur a par la suite cultivé des liens d'amitié ou d'affaires avec de nombreux dirigeants de la centrale syndicale.

Mise au point

Dans nos récents reportages sur les liens entre certains dirigeants de la FTQ et l'homme d'affaires Tony Accurso, nous avons rapporté que le Fonds de solidarité de la FTQ avait investi autour de 250 millions de dollars dans les entreprises de M. Accurso.

Nous tenons à préciser que cette sommecomprenait aussi plusieurs dizaines de millions de dollars versés par la FTQ aux entreprises de M. Accurso pour la construction de certains immeubles, dont son siège social. La direction du Fonds de solidarité FTQ soutient avoir investi en tout 114 millions dans les entreprises de M. Accurso.

Tous dans le même bateau?

L'actuel président de la FTQ, Michel Arsenault, ne fait pas exception. Selon ce que Radio-Canada a appris, M. Arsenault et son épouse ont séjourné une semaine sur le luxueux yacht de M. Accurso au début décembre. Jean Lavallée, de la FTQ-Construction, était également présent.

Bateau de Tony Accurso Le bateau de Tony Accurso

Le bateau, d'une longueur de 36 mètres, possède quatre cabines et est amarré aux Îles Vierges. Il se loue au moins 55 000 $US par semaine.

La première fois que Radio-Canada a questionné M. Arsenault sur ce séjour, il a refusé de répondre, tout comme il avait refusé de répondre aux questions sur les comptes de dépenses de Jocelyn Dupuis. « La FTQ a un service de communication, communiquez avec eux », avait-t-il dit.

Mais mercredi matin, en point de presse, il a admis avoir déjà été sur le bateau de M. Accurso. « Le président de la FTQ ne peut pas diriger la FTQ de son sous-sol [...]Tony Accurso, c'est un de mes amis. Il m'a été présenté par Louis Laberge à l'époque. On a fait du bateau ensemble. J'ai un bateau moi aussi sur le fleuve St Laurent. Il est venu des dizaines de fois sur mon bateau, et je suis allé une fois sur le sien », a-t-il dit.

Michel Arsenault est président du Fonds de solidarité, mais aussi de la centrale qui représente le plus gros syndicat de la construction au Québec. Il déclare que sa relation d'amitié avec Tony Accurso n'a aucune influence sur son travail, ni sur l'aide du Fonds de solidarité.

« À mon avis, il doit y avoir 40, 50 entrepreneurs au Québec qui font des affaires avec le Fonds. Chaque dossier qu'on a fait avec M. Accurso, on a fait de l'argent. On a eu des bons rendements. C'est clair que quand tu as un partenaire qui donne toujours de bons rendements, qui crée de la richesse et qui emploie 3000 employés au Québec, c'est sûr qu'on fait affaire avec. Mais Tony Accurso n'a pas de "fast trac" au Fonds de solidarité. Ses dossiers sont considérés "pareils" comme les autres dossiers », affirme M. Arsenault.

Tony Accurso Tony Accurso

Le lien entre Tony Accurso et la FTQ-Construction va beaucoup plus loin qu'un séjour sur un luxueux bateau. Radio-Canada a appris que le club social du syndicat des électriciens affilié à la FTQ-Construction, la FIPOE, aussi dirigée par Jean Lavallé, a investi au cours des dernières années près de 2 millions de dollars dans le développement d'une pourvoirie 5 étoiles, Aventures Joncas, dans le parc de la Vérendry.

Parmi les actionnaires de la pourvoirie, on retrouve notamment Tony Accurso. Deux dirigeants de la FTQ en sont administrateurs, Jean Lavallée et Louis Bolduc, vice-président de la FTQ.

Tony Accurso n'a pas voulu commenter ses liens d'affaires ou d'amitié avec les dirigeants de Fonds de solidarité, de la FTQ et de la FTQ-Construction.

Le Fonds de solidarité a la conscience tranquille

Dans un communiqué publié mercredi en soirée, le Fonds de solidarité de la FTQ affirme avoir respecté les plus hauts standards de l'industrie dans son partenariat d'affaires avec le groupe détenu par Tony Accurso. Le Fonds indique que ces investissements ont été soumis aux processus décisionnels et aux contrôles les plus stricts.