Le président Obama ordonne un renforcement de la sécurité aux États-Unis

Radio-Canada avec Agence France-Presse et Associated Press
Point de presse de Barack Obama

Le président américain, Barack Obama, a donné l'ordre de prendre toutes les mesures nécessaires pour enquêter sur les explosions qui ont eu lieu lundi à Boston en marge du célèbre marathon.

Barack Obama s'est adressé aux médias en affirmant ne pas savoir « qui avait fait cela ni pourquoi ». « Il ne faut pas sauter aux conclusions tant que nous n'aurons pas tous les faits ». « Nous sommes toujours à l'étape de l'enquête, mais je le répète, nous allons savoir qui a fait cela et nous allons les obliger à répondre de leurs actes »,  a-t-il précisé.

« Il faut accroître la sécurité partout aux États-Unis et faire enquête sur ce qui est arrivé. » — Barack Obama, président des États-Unis 

Barack Obama a rappelé que ces attentats ont eu lieu durant la journée des patriotes, un jour de congé. Le drapeau a été mis en berne à la Maison-Blanche.

La journée des patriotes, une journée fériée célébrée chaque troisième lundi du mois d'avril dans le Massachusetts et le Maine, commémore les batailles de Lexington et de Concord, qui figurent parmi les premières batailles de la révolution américaine.

Le président Obama a parlé au directeur du FBI Robert Mueller et à la secrétaire de la Sécurité intérieure Janet Napolitano, pour qu'ils mobilisent les ressources nécessaires pour mener l'enquête.

Plus tôt, Barack Obama a téléphoné au maire de Boston, Tom Menino, ainsi qu'au gouverneur du Massachusetts, Deval Patrick, pour leur offrir l'assistance du gouvernement fédéral.

L'administration fédérale américaine de l'aviation a imposé des restrictions temporaires de vol au-dessus de Boston.

Aussitôt après l'annonce des explosions à Boston, New York et Washington ont renforcé leurs mesures de sécurité, particulièrement autour de la Maison-Blanche, où un cordon de sécurité a été dressé sur Pennsylvania Avenue.

Le maire de New York, Michael Bloomberg, a annoncé que 1000 agents de la police de New York assignés à la lutte antiterroriste avaient été mobilisés.

« Nous renforçons la sécurité devant les hôtels et autres lieux connus dans la ville en attendant d'en savoir plus sur ces explosions », a déclaré le porte-parole de la police de New York, Paul Browne, dans un communiqué.

« C'est un jour très triste » - Stephen Harper

Le premier ministre canadien, Stephen Harper, a déclaré que « c'est un jour très triste lorsqu'un événement aussi inspirant que le marathon de Boston est assombri par un tel acte de violence insensé ». Il a rappelé que les Canadiens sont aux côtés de leurs voisins américains.

Le nouveau chef libéral a également réagi à cet événement. « Au cours de ce qui aurait dû être un événement de réjouissance pour des milliers de personnes - y compris pour de nombreux Canadiens - cet acte de violence insensé nous a ébranlés », a déclaré Justin Trudeau.

Les Canadiens à Boston peuvent communiquer avec le consulat général au 617-247-5100. Il est également possible d'obtenir des renseignements au 1-800-387-3124 ou par courriel, à l'adresse sos@international.gc.ca.

Mesures de sécurité renforcées à Londres et à Paris

Les autorités policières du Royaume-Uni ont amorcé une révision des mesures de sécurité en vue du marathon de Londres, dimanche.

La police a confirmé que les autorités policières avaient entamé des discussions avec les responsables du marathon afin de modifier les mesures de sécurité, notamment en accentuant la présence policière sur place.

En France, le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a demandé aux forces de sécurité de renforcer « la présence des patrouilles » et a appelé les Français à la vigilance.

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

Facebook