Le Canada ouvre une mission diplomatique en Irak

Radio-Canada avec Reuters
Le ministre des Affaires étrangères du Canada, John Baird Le ministre des Affaires étrangères du Canada, John Baird  Photo :  PC/Adrian Wyld

Le ministre des Affaires étrangères du Canada, John Baird, a annoncé lundi l'ouverture d'une mission diplomatique à Bagdad lors d'une rare visite en Irak.

« L'ouverture de cette mission diplomatique constitue un jalon historique dans les relations entre le Canada et l'Irak, et survient à un moment crucial. Dix ans après l'intervention en Irak, l'économie irakienne compte parmi celles qui croissent le plus rapidement au monde, malgré l'existence de tensions sectaires profondes », a affirmé le ministre Baird.

« Compte tenu du conflit qui fait rage dans la Syrie voisine, de la poursuite sans relâche par le régime de l'ayatollah [Ali Khamenei] d'une hégémonie sectaire et de ses ambitions nucléaires, compte tenu également de la présence d'un allié de l'OTAN et partenaire économique à la frontière nord de l'Irak, l'ouverture de cette mission diplomatique à Bagdad témoigne de l'intention du Canada d'élargir ses rapports avec un acteur clé sur la scène régionale », a-t-il ajouté.

Ottawa estime que « des perspectives attrayantes s'offrent en Irak pour les intérêts du Canada sur le plan du commerce et de l'investissement, y compris dans le nord du pays », où le gouvernement canadien entend élargir son dialogue avec les dirigeants à Erbil.

La nouvelle mission à Bagdad sera située dans l'ambassade britannique, tandis que l'ambassadeur du Canada en Irak restera en Jordanie, d'où il continuera de gérer les relations bilatérales sur le plan stratégique.

Violences persistantes

Cette visite de John Baird en Irak, qui s'inscrit dans une tournée au Moyen-Orient incluant des arrêts en Jordanie, aux Émirats arabes unis, au Qatar, au Bahrain, à Chypre et en Israël, survient alors qu'un nouvel attentat a fait au moins neuf morts ce lundi à Tikrit.

Puis, tard lundi, une attaque sur un site gazier de l'ouest du pays a fait trois morts, des employés irakiens. Deux autres personnes ont été enlevées. L'attaque n'a pas été revendiquée.

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook