Des réserves sur la mort de Belmokhtar

Radio-Canada avec Agence France-Presse et Reuters
Un chef islamiste tué au Mali ?

Au lendemain de l'annonce de la mort de Mokhtar Belmokhtar, l'un des plus importants chefs d'Al-Qaida, la France émet des réserves sur la véracité de l'information transmise par l'État-major tchadien au Mali.

« Une rumeur répétée à l'envi ne fait pas une information, et le ministre de la Défense ne doit pas parler au conditionnel. J'en appelle à la prudence et à l'esprit de responsabilité à l'égard d'indications que nous ne sommes pas en mesure de confirmer matériellement à ce stade », a déclaré dimanche le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian.

L'annonce de la mort de Belmokhtar a été faite samedi sur les ondes de la télévision tchadiennes. L'armée du Tchad a affirmé avoir tué le commanditaire de la prise d'otages d'In Amenas au cours d'une opération qui a « complètement détruit une base terroriste » et au cours de laquelle « plusieurs autres terroristes » sont également morts.

Mais le ministre de la Défense française n'est pas le seul à émettre des doutes sur la mort de Belmokhtar dimanche. Rudy Attalah, un ancien haut fonctionnaire de la lutte antiterroriste aux États-Unis et aujourd'hui chef d'un cabinet d'analyse de risque, se dit sceptique quant aux affirmations du Tchad.

M. Attalah explique que Belmokhtar a par le passé évité de travailler dans le même secteur au Mali qu'Abou Zeid, un autre chef d'Al-Qaïda que l'armée tchadienne a déclaré avoir tué cette semaine dans le même secteur, soit l'extrême nord-est du Mali, dans le massif des Ifoghas.

« Je ne crois pas qu'ils l'ont tué du tout », dit Rudy Attalah. L'expert antiterroriste croit plutôt que le Tchad fait ces annonces pour revigorer ses troupes alors que le pays compte 26 soldats morts dans le cadre de l'opération au Mali.

La mort de Mokhtar Belmokhtar est aussi contestée par une information publié sur un site web islamiste signalé par le centre de surveillance des sites islamiste, le SITE. Selon un internaute islamiste, Belmokhtar va d'ailleurs se manifester prochainement en diffusant un message pour confirmer qu'il est bien en vie.

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook