Benoît XVI : « Dieu m'a demandé de me dédier à la prière »

Radio-Canada avec Agence France-Presse et Associated Press
Le pape Benoît XVI lors de son dernier angélus

Des dizaines de milliers de personnes étaient rassemblées sur la place Saint-Pierre, à Rome, pour entendre le dernier angélus que prononce le pape Benoît XVI avant sa démission, jeudi prochain.

Depuis la fenêtre de son appartement, Benoît XVI  a déclaré que Dieu lui avait demandé de se dédier à la prière et la méditation, ce qu'il fera dans un monastère situé derrière les anciens murs de la Cité du Vatican qui est présentement rénové à son intention.

« Mais ceci ne signifie pas abandonner l'Église. Au contraire, si Dieu me demande cela, c'est justement pour que je puisse continuer à la servir avec la même intensité et le même amour, comme je l'ai fait jusqu'à présent », a ajouté Benoît XVI.

À la fin de sa bénédiction, le pape s'est éloigné de la fenêtre pour retourner dans son appartement alors que les fidèles continuaient à l'acclamer. Le pontife quittera le logement jeudi, prenant un hélicoptère qui le mènera à la résidence d'été du Vatican dans les collines qui entourent Rome en attendant que le monastère soit prêt à l'accueillir.

Il y a deux semaines, le pape âgé de 85 ans a annoncé qu'il renonçait à ses fonctions et qu'il se retirerait le 28 février, expliquant ne plus avoir la force d'assumer cette charge en raison de son âge. Élu en avril 2005, Benoît XVI sera le premier pontife à démissionner en 600 ans.

L'angélus est une bénédiction traditionnelle prononcée par le souverain pontife depuis la fenêtre de son appartement, suivie de messages aux fidèles catholiques prononcés dans plusieurs langues.

Lors de l'avant-dernier angélus de Benoît XVI, la semaine dernière, quelque 50 000 personnes se sont rassemblées sur la place Saint-Pierre.

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

Facebook