L'ONU rejette une demande d'indemnisation de victimes du choléra en Haïti

Radio-Canada avec Agence France-Presse
Des personnes atteintes de choléra dans un centre de Médecins sans frontières à Port-au-Prince (archives) Des personnes atteintes de choléra dans un centre de Médecins sans frontières à Port-au-Prince (archives)  Photo :  AFP/THONY BELIZAIRE

L'ONU décline toute responsabilité dans l'épidémie de choléra qui a frappé Haïti après le tremblement de terre en 2010.

Les Nations unies ont rejeté la demande d'indemnisation des victimes ou de leur famille, en vertu de la section 29 de la Convention sur les « privilèges et immunités ».

Le secrétaire général Ban Ki-moon « a téléphoné au président d'Haïti, Michel Martelly, pour l'informer de la décision prise et lui redire que l'ONU est déterminée à éliminer le choléra en Haïti », a indiqué un porte-parole de l'ONU.

Au total, 5000 victimes du choléra, malades ou familles, exigent des Nations unies des centaines de millions de dollars d'indemnisations. En juin 2011, une étude publiée par les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies avait conclu que le choléra avait été introduit à Haïti par des Casques bleus népalais.

L'épidémie s'est déclarée en octobre 2010. Elle a fait depuis cette date plus de 7700 morts et a infecté plus de 620 000 personnes, selon l'Organisation mondiale de la santé.

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook