Hausse des actes antisémites en France en 2012

Radio-Canada avec Agence France-Presse
L'étoile de David sur le mur d'une synagogue L'étoile de David sur le mur d'une synagogue  Photo :  IS/Arjan de Jager

Les actes antisémites ont augmenté de 58 % en France en 2012, selon le rapport annuel du Service de protection de la communauté juive (SPCJ).

Deux évènements majeurs ont contribué à ce pic de violences antisémites d'après le SPCJ, soit l'assassinat de quatre juifs à Toulouse et l'attaque contre un supermarché cacher à Sarcelles, en banlieue de Paris.

« Loin de susciter une prise de conscience, les attentats de Toulouse et de Sarcelles ont été suivis d'une augmentation très marquée des actes antisémites », écrit le SPCJ dans son rapport, qui doit être remis mercredi matin au premier ministre français Jean-Marc Ayrault.

Le 19 mars 2012, Mohamed Merah a tué trois enfants et un homme devant une école juive. Le 6 octobre, un engin explosif a été lancé dans un supermarché cacher de Sarcelles.

Le SPCJ dénombre 90 actes antisémites en 10 jours après les meurtres de Toulouse. Vingt-huit incidents semblables sont survenus dans la semaine suivant l'attaque de Sarcelles. Au total, l'organisme note 614 actes antisémites en 2012, contre 389 en 2011.

Auparavant, les violences antisémites en France étaient particulièrement liées à des enjeux de l'actualité internationale. Ainsi, 832 actes antisémites ont été enregistrés en 2009, après l'offensive israélienne de décembre 2008 dans la bande de Gaza.

Le SPCJ souligne que 55 % des violences racistes commises en France l'an dernier visaient la communauté juive. « Selon les services du ministère de l'Intérieur, 175 faits de violence physique a caractère raciste ont été enregistrés : 96 faits à caractère antisémite, 70 faits à caractère raciste et xénophobe et 9 faits à caractère antimusulman. » L'organisme affirme que le nombre d'attaques contre les juifs en 2012 est supérieur à l'estimation du ministère de l'Intérieur.

Le Service de protection de la communauté juive a été créé en 1980 après l'attentat contre une synagogue de la rue Copernic, à Paris, qui a fait 4 morts et 46 blessés.

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

Facebook