Pyongyang menace Séoul de « destruction finale »

Radio-Canada avec Agence France-Presse
Photo d'un tir de missile longue portée par un bâtiment de la marine sud-coréenne, le 14 février dernier. Photo d'un tir de missile longue portée par un bâtiment de la marine sud-coréenne, le 14 février dernier.  Photo :  AFP/South Korean Defence Ministry

Le gouvernement de la Corée du Nord a menacé mardi la Corée du Sud de « destruction finale » lors d'un débat sur le désarmement aux Nations unies alors que Séoul procède à des manoeuvres navales en mer du Japon.

Selon un diplomate nord-coréen, le comportement erratique de Séoul ne peut que mener à sa destruction.

Pyongyang affirme également être résolu à lutter contre les agresseurs étrangers, faisant référence à mots couverts à son essai nucléaire de la semaine dernière.

Ces propos ont fait bondir plusieurs diplomates étrangers, dont l'ambassadrice de Grande-Bretagne à l'ONU, qui a qualifié ces propos de complètement inappropriés.

Pendant ce temps, la marine sud-coréenne a entamé mardi des manoeuvres navales avec l'appui d'avions de surveillance américains au large de ses côtes. Ces manoeuvres navales en mer du Japon doivent durer six jours. Selon l'Agence France-Presse, ces exercices ont pour but d'entraîner les troupes à la détection et au suivi de missiles et de sous-marins nord-coréens.

La tension est élevée sur la péninsule coréenne entre Séoul et Pyongyang depuis la tenue d'un troisième essai nucléaire de la Corée du Nord la semaine dernière. Séoul s'efforce désormais de renforcer son armement, par le développement de missiles à longue portée, notamment.

Les États-Unis comptent quant à eux environ 28 000 soldats stationnés en permanence en Corée du Sud.

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook