Les députés français terminent l'examen du texte sur le mariage homosexuel

Assemblée nationale française le 7 février, à l'occasion de l'examen du projet de loi mettant en place le mariage et l'adoption pour les couples homosexuels Assemblée nationale française le 7 février, à l'occasion de l'examen du projet de loi mettant en place le mariage et l'adoption pour les couples homosexuels  Photo :  AFP/PIERRE VERDY

Les députés français ont achevé samedi matin l'examen du projet de loi mettant en place le mariage et l'adoption pour les couples homosexuels.

Les débats, qui avaient débuté le 29 janvier, se sont poursuivis tous les jours, y compris pendant la fin de semaine et certaines nuits.

Les députés se prononceront mardi prochain par un vote solennel sur l'ensemble du projet de loi. Le Sénat l'examinera à son tour à partir du 18 mars en séance publique.

L'opposition (UMP-droite) a mené bataille contre la réforme en faisant tout pour ralentir les débats, en commençant par déposer et étudier un par un les 5000 amendements qu'elle a déposé sur ce texte de 20 articles. Les députés de l'opposition ont demandé de nombreuses suspensions de séance, des scrutins publics ou des rappels au règlement.

La ministre de la Justice de France, Christiane Taubira La ministre de la Justice de France, Christiane Taubira  Photo :  AFP/PIERRE VERDY

L'Assemblée avait adopté, samedi 2 février, par 249 voix contre 97 l'article premier du texte, l'article clé du texte puisqu'il supprime l'exigence de la différence des sexes comme condition du droit au mariage.

Du fait de la fatigue et de la lassitude, les incidents en séance étaient de plus en plus nombreux et le ton était de plus en plus dur.

Il n'est pas exclu maintenant que le Sénat, où toute la gauche, majoritaire, soutient la réforme, vote le projet de loi dans les mêmes termes que l'Assemblée, pour éviter une seconde lecture à l'Assemblée qui risquerait de faire trainer les débats.

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

Facebook