Attentat-suicide à l'ambassade américaine de Turquie

Radio-Canada avec Agence France-Presse et Associated Press
Le récit de Frédéric Nicoloff

Une explosion a fait un mort et plusieurs blessés vendredi à l'entrée de l'ambassade américaine à Ankara, où un kamizake a actionné une bombe dans un poste de contrôle.

Outre le porteur de la bombe, l'explosion a tué un agent de sécurité turc et blessé plusieurs personnes, dont une femme qui a subi de graves blessures. Cette dernière a été identifiée comme étant la journaliste turque Didem Tuncay, correspondante diplomatique pour la chaîne de télévision NTV.

Selon la chaîne de télévision NTV, la déflagration s'est produite devant une entrée secondaire de l'ambassade empruntée généralement par les demandeurs de visas.

Selon l'Associated Press, le kamikaze aurait actionné sa bombe à l'intérieur d'un poste de sécurité où on contrôlait l'accès à cette entrée.

Les locaux de l'ambassade n'auraient cependant pas été touchés par la déflagration.

La porte du poste de contrôle de l'ambassade a été soufflée par la déflagration.

L'extrême gauche soupçonnée

Selon les médias turcs, la police a identifié l'auteur de l'attaque comme étant Ecevit Sanli, un membre du Parti-Front révolutionnaire de libération du peuple (DHKP-C), à l'origine de nombreuses actions violentes en Turquie depuis la fin des années 1970.

Une organisation également évoquée en matinée par le ministre turc de l'Intérieur, Muammer Güler, lors d'une conférence de presse.

Cette explosion à l'ambassade américaine en Turquie survient au moment où les États-Unis, l'Allemagne et les Pays-Bas viennent de déployer des batteries de missiles Patriot à la frontière de la Turquie et de la Syrie pour protéger les villes frontalières turques d'éventuelles attaques syriennes.

À Washington, un porte-parole de la Maison-Blanche a déploré la perte du gardien turc qui a trouvé la mort au cours de cet attentat-suicide. Par la voix de son porte-parole, Jay Carney, la Maison-Blanche a fait savoir qu'elle allait collaborer étroitement avec les autorités turques pour « enquêter sur cet événement et faire rendre des comptes en justice aux instigateurs de cet attentat ».

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook