Le référendum sur le nucléaire en Bulgarie est invalidé

Radio-Canada avec Agence France-Presse et Associated Press
Les Bulgares se prononcent sur la construction d'une deuxième centrale nucléaire Les Bulgares se prononcent sur la construction d'une deuxième centrale nucléaire  Photo :  AFP/DIMITAR DILKOFF

Un référendum portant sur la construction d'une nouvelle centrale nucléaire en Bulgarie, le pays le plus pauvre de l'Union européenne, a été invalidé dimanche en raison d'une trop faible participation, selon deux instituts de sondages.

Au moins 60 % des Bulgares devaient voter pour que l'exercice soit reconnu, mais selon les estimations des instituts de sondages Gallup et Alpha Research, à peine 20,5 % à 21,8 % des électeurs se sont rendus aux urnes.

Bien que le vote ait été invalidé, quelque 60 % des votants se sont néanmoins prononcés pour le oui.

Le vote avait été demandé par l'opposition, le Parti socialiste, qui avait réuni 700 000 signatures pour obtenir le référendum.

L'opposition souhaite que le gouvernement revienne sur sa décision d'annuler un accord conclu avec la Russie pour la construction d'une deuxième centrale nucléaire. Le projet avait été abandonné en mars en raison de ses coûts élevés.

Il s'agissait du premier référendum à se tenir en Bulgarie depuis la chute du communisme, en 1989. Ayant fortement polarisé les opinions, il était vu comme un test en prévision des élections de juillet, mais aussi comme une occasion de relâcher l'emprise énergétique de Moscou.

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook