La crise malienne

Mali : aux portes de Tombouctou

Radio-Canada avec Agence France-Presse et Reuters
Tombouctou Tombouctou  Photo :  AFP/ISSOUF SANOGO

Les soldats français et maliens sont arrivés aux limites de Tombouctou, après avoir repris samedi le bastion islamiste de Gao, la plus grande ville du nord du pays.

Les forces armées n'ont jusqu'à présent rencontré aucune résistance de la part des rebelles islamistes, selon une source militaire malienne.

Kidal, la troisième grande agglomération du Nord, tenue depuis avril par les islamistes, reste toutefois entre leurs mains. L'aviation française a cependant commencé à bombarder des positions islamistes à Kidal. Des sources font état depuis plusieurs jours d'un repli des combattants islamistes dans les montagnes de cette région de l'extrême nord-est malien.

Plus d'implication des États-Unis et des États africains

Le Pentagone a annoncé samedi que des avions ravitailleurs seront finalement mis à la disposition de l'armée française, à la suite des demandes en ce sens de Paris.

Il est également possible que les États-Unis aident au transport des troupes africaines engagées au Mali. Cette possibilité a été évoquée lors d'une conversation entre le secrétaire américain à la Défense, Leon Panetta, et le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian. Washington contribue déjà à la mission à l'aide de renseignements venant de leurs satellites.

L'armée américaine dispose de 400 avions ravitailleurs, la plus importante flotte au monde. La France n'en possède que 14, qui sont presque tous déjà utilisés dans les opérations au Mali.

Côté africain, les chefs d'état-major de l'Afrique de l'Ouest ont porté samedi à 6000 hommes les effectifs promis dans le cadre de la la Mission internationale de soutien au Mali (MISMA), soit 2000 de plus que prévu.

Pour le moment, seuls 1900 soldats africains sont arrivés au Mali. L'envoi des troupes serait ralenti par des problèmes de financement et de logistique.

La crise malienne

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook