Des résidents de Newtown manifestent pour le contrôle des armes

Une manifestante prend part à un rassemblement pour un contrôle plus strict des armes à feu Une manifestante prend part à un rassemblement pour un contrôle plus strict des armes à feu. « C'est assez », peut-on lire sur sa pancarte.  Photo :  Viorel Florescu

Des milliers de personnes ont participé à une manifestation en faveur d'un contrôle plus strict des armes au Capitole de Washington samedi, quelques jours avant que le Sénat ne commence à débattre des réformes en la matière proposées par le président Barack Obama.

À la tête de la marche, des manifestants portaient des affiches sur lesquelles il était inscrit « Nous sommes Sandy Hook », nom de l'école primaire du Connecticut où 20 enfants et six adultes ont été abattus lors d'une fusillade en décembre.

Le maire de Washington, Vincent Gray, et d'autres responsables de la ville ont marché à leurs côtés. Sur les pancartes d'autres marcheurs, on pouvait lire « Le contrôle des armes maintenant » et « Interdisez tout de suite les armes d'assaut ». D'autres affichaient simplement, en noir sur blanc, les noms de personnes tuées par les armes à feu.

Une centaine de résidants de Newtown, la ville où la tragédie de Sandy Hook a eu lieu, se sont rendus ensemble à Washington.

Kara Baekey est venue de Norwalk, une ville voisine. Elle a expliqué que lorsqu'elle a entendu parler de la fusillade, elle a automatiquement pensé à ses deux jeunes enfants.

Elle voulait poser un geste significatif et c'est pourquoi elle s'est rendue à Washington.

« Je voulais faire quelque chose pour m'assurer que ça n'arrive pas à l'école de mes enfants ou à toute autre école. Ça ne peut pas se produire à nouveau », a-t-elle déclaré.

Une fois arrivés au monument, des manifestants ont pris la parole pour appuyer la proposition du président Barack Obama d'interdire la vente des fusils d'assaut et des chargeurs de munitions à haute capacité, et de resserrer le processus de vérification des antécédents des acheteurs.

Le secrétaire à l'Éducation, Arne Duncan, a déclaré à la foule que les réformes du président ne visaient pas à éliminer le droit de porter des armes garanti dans le deuxième amendement de la constitution américaine. Les mesures visent plutôt à améliorer la sécurité en ce qui concerne les armes et à sauver des vies.

« Il s'agit d'essayer de créer un climat dans lequel nos enfants pourront grandir sans peur », a-t-il dit.

Ils ont ajouté vouloir également que le gouvernement oblige les personnes qui achètent des armes à suivre une formation sur la sécurité.

La manifestation est notamment commanditée par le groupe One Million Moms for Gun Control ainsi que par trois églises. Les organisateurs ont recueilli plus de 50 000 $ sur Internet pour l'organisation de la marche.


Associated Press

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook