Viols en Inde : distribution de couteaux aux femmes de Mumbai

Radio-Canada avec Reuters
Des femmes de Mumbai exhibent fièrement le couteau qu'elles ont reçu de Shiv Sena.

Le parti politique au pouvoir dans la ville de Mumbai, en Inde, a distribué des couteaux et des vaporisateurs au poivre de cayenne à des milliers de femmes pour qu'elles puissent se défendre contre d'éventuelles agressions sexuelles.

Cette mesure pour le moins inusitée a été prise par le parti Shiv Sena, une formation d'extrême droite indienne, à la suite du viol collectif et du meurtre d'une étudiante de 23 ans, à New Delhi, qui a déclenché une vague d'indignation et de manifestations dans tout le pays.

Le viol et les mauvais traitements infligés aux femmes étant des problèmes endémiques en Inde, Shiv Sena a pris la décision d'agir pour permettre aux femmes de se défendre physiquement et juridiquement.

« N'ayez pas peur d'utiliser ce couteau si quelqu'un vous attaque », a déclaré Ajay Chaudhari, le principal instigateur de cette opération.

« Nous avons constitué une équipe de neuf avocats pour vous protéger contre toutes les poursuites qui pourraient être menées », a-t-il ajouté.

Le parti Shiv Sena qui a déjà distribué 21 000 couteaux et vaporisateurs de poivre de cayenne à des femmes de Mumbai et des environs prévoit augmenter à 100 000 le nombre de couteaux distribués aux femmes de la région.

La police de Mumbai, qui redoute une augmentation du crime ou de la violence engendrée par cette distribution publique d'armes, envisage des recours judiciaires pour faire interdire cette mesure.

Avec 706 viols déclarés à la police en 2012, Mumbai est considérée comme l'une des villes les moins dangereuses en Inde. Plusieurs croient cependant que cette statistique est bien en deçà du nombre réel d'agressions sexuelles qui surviennent dans cette ville.

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

info en continu

Facebook