Les FARC mettent fin à la trêve unilatérale en Colombie

Radio-Canada avec Agence France-Presse et Reuters
Iván Márquez, négociateur en chef du groupe rebelle colombien Iván Márquez, négociateur en chef du groupe rebelle colombien  Photo :  AFP/ADALBERTO ROQUE

La guérilla des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) en Colombie a annoncé dimanche la fin de la trêve unilatérale de deux mois décrétée en novembre à La Havane.

Elle était intervenue au cours des négociations de paix avec le gouvernement de Bogota auquel elle demandait d'étudier la possibilité d'« un cessez-le-feu bilatéral ».

« C'est le coeur lourd que nous devons reconnaître que nous revenons à l'état de guerre dont personne ne veut », a déclaré Iván Márquez, négociateur en chef du groupe rebelle colombien avant l'ouverture d'une dernière séance de discussions, censées mettre fin à un demi-siècle de guérilla en Colombie.

Pour Iván Márquez, cette décision s'explique par le refus des autorités colombiennes de respecter elles aussi une trêve.

Les FARC ont proclamé unilatéralement un cessez-le-feu temporaire au premier jour des négociations, mais l'armée et la police colombiennes ont accusé les rebelles d'avoir malgré cela mené plusieurs attaques.

Entre-temps, les forces régulières colombiennes ont tué au moins 34 rebelles.

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

Facebook