Référendum sur le service militaire en Autriche

Radio-Canada avec Agence France-Presse et Associated Press
Des soldats Autrichiens à l'entraînement Des soldats Autrichiens à l'entraînement  Photo :  AFP/ALEXANDER KLEIN

Les bureaux de vote ont ouvert leurs portes dimanche matin en Autriche, où les citoyens doivent décider de l'avenir de leur armée par référendum.

La question concerne le maintien du service militaire, actuellement obligatoire. Les Autrichiens doivent décider s'ils préfèrent se tourner vers une armée de métier, comme 21 des 26 pays membres de l'Union européenne.

Présentement, les Autrichiens doivent passer par un service militaire obligatoire de 6 mois. L'armée compte 35 000 soldats, dont 14 000 professionnels, et une milice à temps partiel d'environ 30 000 membres. En vertu de la réforme proposée, l'armée compterait dorénavant 8500 militaires de carrière et 9300 membres à temps partiel.

L'Autriche, pays traditionnellement neutre, est divisée sur cet enjeu. Sans ennemi particulier, plusieurs estiment qu'il serait à l'avantage de l'Autriche de se doter d'une armée de plus grande qualité plutôt que de se concentrer sur la quantité.

Toutefois, plusieurs craignent les effets de la réforme sur l'organisation communautaire du pays. En effet, les objecteurs de conscience qui refusent le service obligatoire doivent occuper certains emplois peu populaires et souvent mal payés pendant quelques mois, dont chauffeur d'ambulance et préposé pour les personnes âgées.

De plus, la capacité de l'armée à réagir efficacement lors de situations d'urgence, comme les catastrophes naturelles, est remise en question par plusieurs.

Des sondages réalisés peu avant le vote indiquent que les Autrichiens pourraient choisir de conserver le service militaire.

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook