Arme à feu : la NRA accuse Obama de mieux protéger ses filles que les autres enfants

Bruno Maltais Twitter
Radio-Canada avec Agence France-Presse
La NRA accuse Obama d'être un élitiste hypocrite.

Alors que le président américain s'apprête à annoncer des mesures pour contrer la violence causée par les armes à feu aux États-Unis, le lobby américain des armes accuse Barack Obama d'avoir une approche de deux poids deux mesures lorsqu'il s'agit de protéger ses propres enfants.

« Est-ce que les enfants du président sont plus importants que les vôtres? Alors pourquoi est-il sceptique à l'idée d'avoir des gardiens de sécurité armés dans nos écoles, alors que ses enfants sont protégés par des gardiens armés dans leur école? » demande la National Rifle Association (NRA) dans une vidéo diffusée à la télévision et sur le web.

« Monsieur Obama demande aux mieux nantis de payer leur juste part d'impôts. Mais il est juste un autre élitiste hypocrite quand il est question de la juste part de la sécurité : la protection pour leurs enfants, et des zones sans arme pour nos enfants. » — Extrait de la vidéo

Cette campagne en faveur de gardiens armés dans les écoles américaines de la NRA fait suite aux propos de son vice-président exécutif Wayne Lapierre, qui, après la fusillade à Newtown, a dénoncé le rôle des films et des jeux vidéo violents, ainsi que les médias et les politiques laxistes en matière de sécurité. Il avait réclamé « un policier armé devant chaque école ».

La Maison-Blanche a qualifié la vidéo de la NRA de « répugnante et lâche », ajoutant que « la plupart des Américains pensent que les enfants d'un président ne devraient pas être utilisés comme arguments dans un combat politique ». Dans un communiqué, le porte-parole du président, Jay Carney, affirme qu'« aller jusqu'à faire de la sécurité des enfants du président le sujet d'une publicité négative est répugnant et lâche ».

Un jeu de tir pour les enfants

Après avoir rejeté sur les jeux vidéo la responsabilité de la violence aux États-Unis, la NRA a lancé cette semaine une application pour s'entraîner à tirer sur les téléphones intelligents et tablettes numériques. L'application a d'abord été présentée comme un jeu pour les jeunes de 4 ans et plus, avant d'être recommandée pour les enfants de plus de 12 ans, avec une mise en garde indiquant que le jeu vidéo présente des scènes réalistes.

L'application NRA : Practice Range, disponible gratuitement dans la boutique iTunes, propose de tirer sur des cibles avec différentes armes à feu. En payant 99 ¢, les utilisateurs peuvent acquérir des armes - virtuelles - plus puissantes, comme un Beretta, un Browning, un AK-47 ou un MK-11.

Une pétition, qualifiant ce jeu de « produit honteux », a été lancée sur le site SignOn.org pour demander à l'entreprise Apple de retirer cette application de sa boutique en ligne.

De son côté, la NRA affirme dans la présentation de son jeu que celui-ci sensibilise à l'usage sécuritaire des armes à feu. L'application donne également accès à différentes informations sur les lois, les modes d'emploi et des conseils utiles sur les armes à feu.

La NRA persiste et signe

Mardi, la NRA a affirmé que 250 000 personnes ont rejoint l'association depuis un mois, portant le nombre de membres à 4,25 millions. Un porte-parole a d'ailleurs affirmé que « chaque fois que le président Obama ou la sénatrice Feinstein [qui a annoncé une proposition de loi interdisant les fusils d'assaut] parlent d'interdire les armes et de restreindre les droits des Américains respectueux de la loi, les gens affluent ».

La campagne de mobilisation de la NRA se poursuit par ailleurs sur son site Internet, où le groupe propose des capsules sur la « désinformation des médias » au sujet des armes à feu, dans lesquelles des extraits de nouvelles télévisées sont critiqués.

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook