Israël déloge des militants palestiniens

Des soldats israéliens délogent des militants palestiniens d'un camp de tentes intallés pour protester contre la colonisation Des soldats israéliens délogent des militants palestiniens d'un camp de tentes installé pour protester contre la colonisation  Photo :  AFP/ABBAS MOMANI

Des manifestants palestiniens qui avaient installé des tentes dans la zone E-1, un important site de la Cisjordanie, pour protester contre un projet immobilier juif à cet endroit ont été expulsés dimanche matin, a annoncé la police.

Le porte-parole Micky Rosenfeld a indiqué que les autorités avaient ainsi expulsé une centaine de manifestants du site, après une décision de la cour autorisant l'intervention de la police.

Le quotidien Haaretz a rapporté que l'expulsion avait été menée malgré une injonction temporaire de la Haute cour qui l'interdisait.

Selon M. Rosenfeld, aucune arrestation n'a été effectuée lors de l'opération qui a duré une trentaine de minutes.

Samedi soir, le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou a ordonné la fermeture des routes menant à cette zone et a fait déclarer l'endroit zone militaire fermée, coupant complètement l'accès à cet endroit.

Contre la colonisation

Des militants palestiniens avaient planté des tentes dans la zone E-1, vendredi, en disant qu'ils voulaient « établir clairement les faits » pour stopper la construction israélienne en Cisjordanie. Ces militants empruntaient ainsi une phrase et une tactique habituellement associées aux colons juifs, qui croient que le fait d'établir des communautés signifie que le territoire demeurera le leur une fois que leurs structures seront construites.

Aux dires de M. Rosenfeld, les tentes n'ont pas été démantelées et qu'une décision à ce propos serait prise plus tard dimanche.

Les militants disent vouloir bâtir un village sur le site, qu'ils appellent Bab Al Shams.

Le bureau du premier ministre Nétanyahou a précisé samedi soir que l'État faisait pétition auprès de la Cour suprême pour faire casser une précédente injonction bloquant l'évacuation.

Israël a annoncé qu'elle allait de l'avant avec les constructions dans la zone E-1 après que les Nations unies aient de facto reconnu l'État palestinien en Cisjordanie, à Gaza et à Jérusalem-Est, en novembre.

Selon les Palestiniens, construire dans cette zone porterait un dur coup à leurs ambitions étatiques, puisque cela couperait l'accès entre Jérusalem-Est et la Cisjordanie.


Associated Press

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

Facebook