Haïti se recueille en mémoire des victimes du séisme du 12 janvier 2010

Radio-Canada avec Associated Press et La Presse Canadienne
Sébastien St-François est à Haïti

Trois ans après le séisme qui a fait 300 000 morts et un million et demi de déplacés, les Haïtiens se sont recueillis en différents points du pays pour marquer le triste événement.

À Port-au-Prince, où le séisme avait été particulièrement dévastateur, une sobre cérémonie a eu lieu sur le site de l'ancien Palais national, qui a été détruit lors du tremblement de terre.

« À vous tous qui aujourd'hui encore souffrez en silence et essuyez vos larmes, à vous tous que ce 12 janvier aura laissé veuf, veuve ou orphelin, en tout cas ravagés, un peu plus seuls, un peu plus vulnérables, je veux vous exprimer ma compassion » — Le président Michel Martelly, lors de la cérémonie à Port-au-Prince

Plus tard dans la journée, M. Martelly, le premier ministre Laurent Lamothe et l'ex-président américain Bill Clinton ont déposé une gerbe près d'un site funéraire situé sur une colline au nord de la capitale.

Sur la place du Champ de Mars, qui entoure le Palais national, plus de 3000 personnes se sont rassemblées pour participer à une messe en mémoire des victimes et pour chanter l'espoir d'un avenir meilleur, a constaté l'envoyé spécial de Radio-Canada, Sébastien St-François.

Plus de 370 000 personnes vivent encore dans des abris de fortune; la malnutrition demeure un fléau; l'épidémie de choléra continue de faire des victimes; et l'économie d'Haïti ne s'est pas encore relevée.

Depuis trois ans, la «Perle des Antilles» a aussi été touchée par d'autres catastrophes. Une épidémie de choléra a fait 8000 morts depuis le séisme. Deux tempêtes, Isaac et Sandy, ont aussi provoqué des millions de dollars de dommages.

Michel Martelly fait un discours en hommage aux victimes du séisme haïtien de 2010.

Dans son discours, le président Martelly s'est aussi adressé aux donateurs internationaux et aux organisations non-gouvernementales pour les remercier de leur aide. Il a aussi promis que les efforts de reconstruction seraient surveillés de près pour éviter le gaspillage et la corruption.

L'aide internationale a dépassé les 7 milliards de dollars jusqu'à présent.

Martelly répond à Fantino

Vendredi, le président Martelly a commenté les propos du ministre canadien de la Coopération internationale, Julian Fantino, qui a affirmé la semaine dernière que le Canada ne financerait pas de nouveaux projets en Haïti en raison du peu de progrès accompli dans ce pays.

Michel Martelly a déclaré qu'il y avait une certaine vérité dans les paroles de M.Fantino. Il a cependant ajouté que Haïti n'a jamais reçu de dons ou d'aide directement. Que toute cette aide a été dirigée vers des ONG.

Il a aussi souligné que depuis son arrivée au pouvoir en mai dernier, des milliers d'écoles ont été ouvertes, permettant à 1,2 million d'enfants de retourner en classes.

Port-au-Prince

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

Facebook