Le gouvernement britannique s'engage à adoucir l'austérité

Le premier ministre britannique David Cameron et le vice-premier ministre, Nick Clegg, accompagnent la Reine Élisabeth II lors de sa première visite à la résidence du premier ministre, au 10 Downing Street, le 18 décembre 2012. Le premier ministre britannique David Cameron et le vice-premier ministre, Nick Clegg, accompagnent la reine Élisabeth II lors de sa première visite à la résidence du premier ministre, au 10 Downing Street, le 18 décembre 2012.  Photo :  AFP/JEREMY SELWYN

Le premier ministre britannique, David Cameron, et son vice-premier ministre, et chef libéral-démocrate, Nick Clegg, ont annoncé un relatif assouplissement de la politique d'austérité menée depuis leur arrivée au pouvoir en mai 2010.

Les deux hommes doivent s'exprimer plus tard devant le 10 Downing Street, la résidence du premier ministre.

Le Parti conservateur de David Cameron et les libéraux démocrates de Nick Clegg ont publié un communiqué commun, alors qu'ils sont parvenus à mi-chemin des cinq ans que doit durer leur gouvernement.

Le chef du gouvernement et le vice-premier ministre s'engagent notamment à réduire le coût des soins de longue durée pour les plus âgés, à mettre en oeuvre des projets immobiliers et à réformer les retraites britanniques.

« Notre mission est claire : permettre au Royaume-Uni de vivre à hauteur de ses moyens et de regagner sa place dans le monde », affirme le texte.

L'opposition travailliste a dénoncé une « énième remise en selle » de la coalition, déjà mise à mal par les désaccords entre conservateurs et libéraux-démocrates sur l'intégration européenne et l'abandon d'une réforme électorale.

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

Facebook