Une aide de 9,7 milliards pour les sinistrés de Sandy

Les New-Yorkais encore éprouvés par le passage de l'ouragan Sandy font face à la première tempête hivernale. Les New-Yorkais encore éprouvés par le passage de l'ouragan Sandy font face à la première tempête hivernale.  Photo :  AFP/JOHN MOORE

La Chambre des représentants a approuvé largement vendredi une première importante tranche d'aide pour les victimes de la mégatempête Sandy, avec un montant de 9,7 milliards de dollars pour payer les réclamations d'assurance.

Un vote au Sénat devrait se tenir plus tard dans la journée. Tous les votes rejetant la proposition ont été enregistrés par des républicains, le compte final ayant été de 354 contre 67.

Le premier élément à l'ordre du jour pour le nouveau Congrès américain, vendredi, a divisé les républicains et embarrassé le président de la Chambre des représentants, le républicain John Boehner, réélu dans ses fonctions de justesse la veille par ses collègues.

Le Congrès des États-Unis a accueilli jeudi des dizaines de nouveaux membres dans la dure réalité d'un gouvernement divisé et aux nombreux affrontements partisans.

M. Boehner avait promis la tenue d'un vote vendredi, après que sa décision de repousser l'étude d'un projet d'aide plus large relativement à Sandy eut suscité la grogne de républicains dans le nord-est du pays, dont le gouverneur du New Jersey, Chris Christie, qui disait avoir perdu confiance envers les leaders républicains au Congrès.

Le président de la Chambre des représentants, le républicain John Boehner, avant le vote tenu le 1er août Le président de la Chambre des représentants, le républicain John Boehner  Photo :  AFP/CHIP SOMODEVILLA

M. Boehner a conservé ses fonctions de justesse au Congrès, malgré une mini-révolte au sein de son parti concernant l'entente sur le « mur budgétaire » et les différends sur les suites de la catastrophe Sandy.

Une mesure plus large sur les ravages de Sandy, qui serait soumise au Congrès le 15 janvier selon ce qu'a laissé entendre M. Boehner, ajouterait 27 milliards de dollars - davantage si le projet de loi est bonifié, ce qui semble probable, en fonction d'une version au Sénat proposant plutôt 60 milliards de dollars d'aide.

Le 113e Congrès des États-Unis fait face aux mêmes débats sur l'augmentation de la limite d'endettement du gouvernement et sur les coupes budgétaires de 109 milliards de dollars américains, des questions que l'accord de mardi sur le « mur budgétaire » n'a fait que repousser de deux mois. Seul le Congrès a le pouvoir d'augmenter le plafond de la dette du gouvernement.

L'équilibre du nouveau Congrès est le même que celui du Congrès sortant : les démocrates contrôlent le Sénat, tandis que les républicains dominent la Chambre.

Associated Press

 

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook