Le monde arabe en mutation

Syrie : 60 000 morts depuis le début du conflit, selon l'ONU

Radio-Canada avec Agence France-Presse, Associated Press et Reuters
Combats entre rebelles syriens et soldats de l'armée régulière à Alep. Combats entre rebelles syriens et soldats de l'armée régulière à Alep.  Photo :  AFP/pigiste

Combats et bombardements se poursuivent depuis près de 22 mois en Syrie et le total des victimes a franchi le cap des 60 000 morts, mercredi, selon le Haut-Commissariat des Nations unies pour les droits de la personne.

Ce compte a été établi à la suite d'une étude « exhaustive », fruit de cinq mois de travail. Les estimations précédentes, faites par l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), faisaient état de plus de 45 000 morts.

Les chercheurs du Haut-Commissariat de l'ONU sont parvenus à une liste de 59 648 personnes tuées entre le 15 mars 2011 et le 30 novembre 2012, en se fiant à 7 sources différentes. « Étant donné que le conflit n'a pas baissé en intensité depuis la fin novembre, nous pouvons présumer début janvier que plus de 60 000 personnes ont péri », a indiqué dans un communiqué la haute-commissaire de l'ONU, Navi Pillay.

Manoeuvres russes

Mercredi, la Russie a par ailleurs décidé d'effectuer des manoeuvres navales en mer Méditerranée et en mer Noire. Selon le ministère russe de la Défense, c'est le plus important exercice organisé depuis des décennies.

L'objectif de cet exercice, qui aura lieu à la fin du mois, est de tester la capacité de manoeuvres des navires hors du périmètre maritime russe.

Le mois dernier, l'agence Interfax a rapporté que la Russie envoyait des navires de guerre en mer Méditerranée en vue d'une éventuelle évacuation des ressortissants russes qui se trouvent en Syrie.

L'opposition critique sévèrement Brahimi

Georges Sabra, le vice-président du Conseil national syrien, une des composantes de l'opposition, a critiqué sévèrement l'action de l'émissaire de l'ONU et de la Ligue arabe, Lakhdar Brahimi.

Selon lui, les déplacements et les réunions n'ont pas abouti à une « réelle alternative ». « Ceci est une perte de temps », a-t-il déclaré.

« Le nombre de victimes augmente de jour en jour, alors que Brahimi n'a pas proposé de vraies solutions à la crise », estime M. Sabra.

Il estime que le diplomate algérien propose deux choix au peuple syrien : « le régime de Bachar [Al-Assad] ou l'enfer ».

Station-service bombardée

Sur le terrain, au moins 30 personnes sont mortes mercredi dans le bombardement d'une station-service d'une banlieue de la capitale syrienne, Damas. « J'ai compté au moins 30 cadavres. Ils étaient soit calcinés, soit démembrés », a déclaré un opposant, Abou Saïd, arrivé dans la banlieue de Mouleiha, une heure après le raid survenu à 13 h, heure locale.

Des militants affirment qu'un avion de chasse syrien (Mig), de conception russe, a lancé un missile sur la station-service pour la faire exploser. Un incendie a suivi l'explosion et une vidéo amateur, dont l'authenticité reste à démontrer, montre des corps carbonisés.

La banlieue de Mouleiha est tenue par les insurgés. Les forces gouvernementales, qui tiennent toujours le centre de la capitale, bombardent les quartiers périphériques.

D'autres bombardements de l'aviation et de l'artillerie syrienne ont fait quelque 19 morts ailleurs en Syrie, mercredi. Les municipalités de Douma et de Harasta, au nord-est de Damas, de même que le quartier proche de Qaboun à Damas ont été touchés par des bombardements. Des troupes bombardaient également les quartiers du sud de la capitale, selon l'OSDH.

Mardi, 104 personnes - 35 civils, 38 rebelles et 31 soldats - sont mortes dans les combats.

La répression sanglante par le régime Al-Assad de la révolte lancée en mars 2011 s'est transformée en guerre civile.

 

En complément

  • le monde arabe en mutation
    dossier -  Guerre civile en Syrie Une équipe de Radio-Canada s'est rendue à Alep, coeur industriel de la Syrie et ville déchirée depuis des mois par la guerre civile.
  • le monde arabe en mutation
    dossier -  Le monde arabe en mutation Nouvelles et informations sur les bouleversements dans le monde arabe.

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

Facebook