Gardes armés dans les écoles : Obama sceptique

Un vendeur d'armes au Texas Un vendeur d'armes au Texas  Photo :  PC/Andrew D. Brosig

Barack Obama s'est dit sceptique face à la suggestion de déployer des gardes armés dans les écoles des États-Unis, une proposition mise de l'avant par la National Rifle Association (NRA) dans la foulée du carnage de Newtown, au Connecticut, où 20 écoliers ont été tués.

Le président américain a affirmé qu'il souhaitait adopter une législation comportant des mesures pour s'attaquer aux crimes avec violence commis à l'aide d'une arme à feu, et ce, dès l'an prochain.

Il s'agissait des propos les plus spécifiques que formulait le président Obama à ce sujet depuis la tuerie de l'école primaire Sandy Hook, qui s'est produite le 14 décembre.

Le dirigeant américain a été invité à se prononcer sur ce dossier dans le cadre d'une entrevue diffusée dimanche matin à l'émission Meet the Press, sur les ondes de NBC.

Six adultes ont aussi été tués à l'école primaire de Newtown. Selon les autorités, le tireur se serait donné la mort après avoir assassiné sa mère à la maison.

Barack Obama a confié que la journée où le drame est survenu avait été la pire de sa présidence. Il s'est engagé à mettre « tout son poids » derrière un ensemble de mesures législatives visant à éviter que de tels drames ne se reproduisent.

Associated Press

 

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook