Impôt sur la richesse : le plan Hollande rejeté

Le président français, François Hollande Le président français, François Hollande  Photo :  AFP/Thibault Camus

Le Conseil constitutionnel français a rejeté samedi le projet de taxation à 75 % des plus fortunés de l'Hexagone, soutenant qu'il s'agissait d'une mesure excessive.

Cette tranche d'imposition hautement controversée visant les revenus supérieurs à 1 million d'euros (1,3 million de dollars canadiens), que le président François Hollande avait défendue bec et ongles pendant la campagne présidentielle, est injuste, a tranché le Conseil constitutionnel.

Le gouvernement français avait approuvé la mesure pour le plus récent budget, même si certains avaient affirmé qu'elle ferait peu pour régler les problèmes économiques grandissants du pays et qu'elle provoquerait un exil des Français les mieux nantis.

Au cours des dernières semaines, le célèbre acteur Gérard Depardieu a décidé de s'installer en Belgique, apparemment afin d'échapper à la fiscalité française.

Associated Press

 

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook