La Chine renforce le contrôle d'Internet

Radio-Canada avec Reuters
Technologie  Photo :  iStockphoto

Les autorités chinoises ont mis en place douze nouvelles règles renforçant le contrôle d'Internet.

Ces nouvelles règles obligent les fournisseurs Internet à supprimer des pages qui contiennent des « informations illégales ». Ces règlements, qui ont force de loi, imposent aux fournisseurs de service de communiquer aux autorités les cas repérés.

Selon l'Agence Chine nouvelle, ces nouvelles mesures ont pour objectif de « renforcer la protection de la vie privée et sauvegarder l'intérêt du public ».

Dans les nouveaux textes figure l'obligation faite aux usagers de fournir leur vraie identité aux fournisseurs, ce qui existait déjà.

Les autorités chinoises et les fournisseurs Internet censurent déjà Internet, mais la nouveauté est que la suppression des contenus est inscrite dans la loi.

L'Agence Chine nouvelle conclut sa dépêche en soulignant que la nouvelle réglementation « encourage le public à signaler les activités illégales concernant les informations en ligne aux départements de supervision ».

Ces nouvelles règles surviennent après l'éclatement de scandales de corruption mettant en cause des dirigeants, relayés par les internautes.

Li Fei, membre du comité des affaires législatives du Parlement, a expliqué que les nouvelles règles n'ont pas pour but d'empêcher de divulguer les affaires de corruption. Cependant, il a averti que la divulgation doit se faire « conformément à la loi et à la Constitution ».

Les internautes chinois connaissent déjà la censure depuis longtemps. Et de nombreux sites internationaux sont bloqués par les autorités.

Plus tôt cette année, le gouvernement a tenté de forcer les utilisateurs de la plateforme de microblogage Weibo de s'enregistrer sous leur vrai nom. Cette mesure a été condamnée par les utilisateurs.

Le gouvernement justifie son contrôle d'Internet par le souci de la prévention contre la calomnie et les accusations anonymes ainsi que contre la dissémination de la pornographie.

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

info en continu

Facebook