Syrie : le chef de la police militaire fait défection

Radio-Canada avec Associated Press et Reuters
La ville d'Alep, rasée par les bombardements de l'aviation syrienne (archives) La ville d'Alep, rasée par les bombardements de l'aviation syrienne (archives)

Le chef de la police militaire syrienne a fait défection et s'est rallié aux insurgés en lutte contre le régime de Bachar al Assad.

Le général Abdelaziz Jassim al Chalal explique sa décision dans une vidéo mise en ligne sur le site YouTube, par le fait que « l'armée se détourne de sa mission première de protéger le pays ». Il dénonce aussi « sa transformation en bandes vouées aux meurtres et à la destruction ».

Le régime syrien a aussitôt minimisé la portée de cette défection, estimant que Chalal voulait simplement « jouer les héros ». 

Des douzaines de généraux ont fait défection depuis la crise qui a débuté en mars 2011, mais Abdelaziz Jassim al Chalal était l'un des rares à occuper un poste aussi important au sein des forces armées.

20 morts dans un bombardement

Un bombardement des forces gouvernementales a fait 20 morts, dont au mois huit enfants, dans le village d'Al Qahtania, dans le nord du pays, selon des activistes syriens.

L'Observatoire syrien des droits de l'homme, qui est proche de l'opposition, a mis en ligne une vidéo sur laquelle on voit des corps ensanglantés allongés sur des couvertures.

Correspondants à l'étranger

Tous les correspondants

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook